SHADOW BANKING #2 Engrenage

voir la série SHADOW BANKING
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782344004982

Résumé de l'album Engrenage

Skull tente de décrypter les informations dissimulées dans la clé qu’a obtenu Mathieu. Mais cela dépasse ses compétences et il suggère à son ami de partir en Espagne où un autre de ses contacts, plus qualifié, pourra l’aider. La chose ne sera toutefois pas aisée puisque l’ancien financier est recherché par la police et par des tueurs qui veulent le faire taire.

Par Legoffe, le 16/02/2016

Notre avis sur l'album Engrenage

Comme nous le soupçonnions à la fin du premier tome, le rythme s’accélère dans cette suite qui gravite entre thriller financier et polar teinté d’espionnage. De quoi déboussoler notre spécialiste de la finance plutôt habitué à décrypter des courbes boursières que des codes secrets.

Ce combat pour la vérité est semé d’embûche et l’ennemi est partout, surtout là où on ne l’attend pas. Cela offre de bonnes surprises au gré des pages et nous épargne tout risque de nous ennuyer.
Evidemment, le mécanisme - tout comme les dessins - sont d’une facture assez classique, mais pourquoi se plaindre quand tout fonctionne bien et que nous avons l’occasion d’aborder le monde de la finance sans que ce soit rébarbatif ?

En plus, nous faisons un peu de tourisme avec ce crochet par l’Espagne avant de faire étape en Grèce dans le tome 3. Voilà un périple aux doux airs de crise mondial qui saura certainement vous divertir.

Par , le

Les albums de la série SHADOW BANKING

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›