Serge et Beate Klarsfeld : Un combat contre l'oubli

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LA BOITE A BULLES

Genre :

Biographie

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782849533680

Résumé de l'album Serge et Beate Klarsfeld : Un combat contre l'oubli

Berlin 1968, au Palais des Congrès, pour le 16è congrès de la CDU (Union Chretienne Democrate). Après être entrée sans invitation, Beate Klarsfeld gifle Kiesinger, le chancelier, tout en le traitant de nazi, devant tout le monde et la presse. Elle est arrêtée pour être questionnée sur son geste.
Ce n'est que le début d'un long combat mené par Beate et son mari Serge pour rendre justice et confondre tout ces nazis et tortionnaires encore en liberté…

 

Par Berthold, le 05/10/2020

Notre avis sur l'album Serge et Beate Klarsfeld : Un combat contre l'oubli

Après s'être consacré à Simone Veil, Pascal Bresson revient avec ce nouvel album nous racontant le combat mené par Serge et Beate Klarsfeld, des années 1960 jusqu'à aujourd'hui pour la justice et pour faire tomber tous ces bourreaux, ces tortionnaires qui ont su éviter la prison en vivant tranquilles, malgré les horreurs qu'ils ont commis durant la Seconde Guerre mondiale.

Le scénariste s'intéresse au jour où Beate gifla le chancelier Kiesinger, en 1968, pour s'arrêter avec le procès Barbie et Papon en 1997.
Cet album se lit comme un vrai roman d'aventure, un vrai thriller qui nous emporte sans nous laisser aucun répit. C'est passionnant et bouleversant. Il n'hésite pas à montrer les deux héros dans leur intimité, avec leurs doutes, leurs peurs, cette volonté d'aller jusqu'au bout, malgré les menaces qui pèsent sur eux. Nous les voyons aussi avec leurs enfants, des moments qe quiétude, de petits bonheurs, qui nous font comprendre aussi que le danger guette ce petit garçon et cette petite fille. Bresson nous présente cette histoire comme un vrai thriller, on s'en rend compte, notamment au moment où Serge et Beate préparent l'enlèvement de Klaus Barbie. Il nous émeut avec les scènes de flashbacks, durant la guerre où nous voyons ces victimes face à leurs bourreaux. Ce passage où Barbie tient son chat dans les bras, tout en envoyant des enfants à la mort est l'une des scènes fortes de ce volume.
Bresson donne de la présence à Serge et Beate, c'est vraiment très reussi et efficace.

Quand à Sylvain Dorange, son style graphique est magique, du grand art. Il apporte beaucoup à la beauté du livre. Tout parfait, que ce soit le rythme ou les expressions, il n'y a rien à redire. Il suffit de plonger dans ces pages pour nous en rendre compte. Chaque case est forte visuellement.

Un album à lire et à partager, mais surtout à ne pas oublier. Surtout de nos jours, avec l'actualité…
Bresson et Dorange nous offrent un magnifique album, "un combat contre l'oubli", qu'il faut avoir dans toutes bonnes bibliothèques.

Par , le

Nos interviews liées

Pascal Bresson : Plus fort que la haine

Rencontre avec le scénariste Pascal Bresson qui publie chez Glénat avec René Follet un album chargé d'émotion, fort, sans complaisance ni misérabilisme.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pascal Bresson

Sceneario.com : Bonjour Pascal. Ton actualité prochaine est la sortie de Plus fort que la haine, un récit dont le dessinateur est René Follet. Peux tu nous parler de la genèse de ce récit ? De comment est né ce projet ?
Pascal Bresson : C'est une histoire qui se déroule dans les années 1930 à la Nouvelle-Orléans, avec pour cadre la ségrégation raciale. On va suivre une famille d'anciens esclaves ou le plus jeune garçon témoin d'injustices va se rebeller et vouloir entrer dans un gang anti-blancs pour se venger des attaques du Klu Klux Klan et casser du « blanc »... Mais très vite en rencontrant un sage, il va découvrir qu'en montant sur un ring de boxe et devenir boxeur, il va non seulement casser du blanc, mais gagner de l'argent et surtout être l'idole des noirs et des blancs. C'est une réflexion sur l'époque et sur la vie [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson interviewé pour l'affaire Seznec en BD


Sceneario.com :
L'affaire Seznec, 3e bande dessinée en quelques mois, impressionnant ! Pascal Bresson : Le Tome 1 de l'affaire Seznec, paraîtra en janvier 2011 à l'occasion du Festival d'Angoulême.
L'affaire Seznec, c'est mon cheval de bataille ! C'est la première affaire qui m'a le plus passionné ! Un homme accusé d'un crime sans cadavre et sans preuves !
Là, encore, un polar idéal ! Le scénario était déjà terminé et signé aux Editions Glénat avant même la réalisation d'Ushuaïa et Dominici... Quand on aime, ça ne compte pas ! Sceneario.com : Comment travailles-tu en parallèle sur pas moins de trois bandes dessinées ? Pascal Bresson : Il faut être bien organisé et pas du tout brouillon ! Bien connaître son sujet et posséder une bonne documentation [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson, scénariste de Ushuaïa T1

Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est ta deuxième sortie BD en tant que scénariste (avec L'affaire Dominici)... 2 sorties BD en un mois : tu es un bourreau de travail !
Pascal Bresson : Ces deux histoires ont été écrites quasiment en même temps ! Le métier de scénariste est plus facile que celui de dessinateur, il faut le reconnaître ! Attention, scénariste c'est aussi un métier ! Mais durant le temps que met un dessinateur à réaliser son album, un scénariste quant à lui, peut travailler sur plusieurs histoires... Peut-être beaucoup plus lucratif aussi ! Mais attention, toujours privilégier la qualité à la quantité.
Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est un projet qui mûrissait depuis longtemps dans tes cartons. Comment s'est-il finalement concrétisé ?
Pascal Bresson : Il m'a fallu attendre 5 ans ! Il y a quelques années (2005), lors d'un repas chez Nicolas Hulot, je lui avais proposé l'adaptation de ses aventures en BD [...]

Lire la suite ›

L'AFFAIRE DOMINICI vue par Pascal BRESSON & René FOLLET

Sceneario.com : L'affaire Dominici est ta première bande dessinée, mais tu n'es pas novice dans le métier.
Pascal Bresson : L'affaire Dominici, sera en fait, ma première bande dessinée publiée en album. J'ai commencé par la BD, notamment pour le journal « A Suivre », il y a quelques années (1989). Beaucoup de planches dessinées également pour divers fanzines. Mes principaux travaux publiés en albums, sont des livres pour enfants, édités par divers éditeurs. Je suis au départ illustrateur, dessinateur et depuis peu scénariste... Je fais ce métier depuis plus de dix huit ans et je comptabilise plus de 30 albums... Sceneario.com : Tu as aussi travaillé sur l'affaire Seznec pour la sortie d'un livre illustré, tu as un goût particulier pour les grandes affaires policières de l'histoire ?
Pascal Bresson : Je suis devenu passionné par les affaires criminelles grâce à ma mère, qui adolescente, était déjà abonnée au journal détective [...]

Lire la suite ›