SEPT CAVALIERS #3 Le pont de Sépharée

voir la série SEPT CAVALIERS
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782756020273

Résumé de l'album Le pont de Sépharée

Au départ, ils étaient sept. Aujourd'hui, ils ne sont plus que six mais ils approchent de leur but, après avoir traversé plusieurs régions où la vie semble avoir déserté les lieux. Ils ne sont qu'à environ deux cents lieux du pont de Sépharée. Mais le reste du chemin sera riche en rencontres et changements parmi les cavaliers...

 

Par Berthold, le 07/09/2010

Notre avis sur l'album Le pont de Sépharée

Le pont de Sépharée est donc la conclusion de cette série, Sept Cavaliers, que Jacques Terpant adapté de l'œuvre de Jean Raspail. Ou plutôt la fin d'un premier cycle, puisque l'auteur annonce un second cycle intitulé Royaume de Borée.

Dans ce troisième tome, nous suivrons donc les Cavaliers vers ce qui sera leur destin. Il y aura des rencontres, des découvertes, du danger, des drames. Certains y trouveront donc leur destin et au final, le lecteur saura. Oui, il saura ce qu'il y a au bout de cette aventure. Ca, je ne vous le dirai pas car il vous faudra lire cet excellent tome concluant un des meilleurs titres d'aventures que j'ai lu dernièrement. Vous êtes transportés vers d'autres lieux, dans un étrange voyage au final.
C'est vrai que la fin m'a surpris, un peu dérouté, certes, mais, c'est une fin très réussie, que j'aime beaucoup.
Jacques Terpant a donc admirablement mené son adaptation. Il nous a permis de lire un cycle d'une rare originalité, d'une rare beauté, et nous a donné envie d'en découvrir plus sur l'œuvre de Jean Raspail.
Au dessin, cet artiste pointilleux, qui n'hésite pas sur le moindre détail, a donné le meilleur de lui-même sur ce tome 3. Les dessins et les couleurs sont vraiment magnifiques. Certaines pages, certaines cases sont de purs chefs d'œuvre, des tableaux de maître. Il y crée parfois une certaine ambiance qui vous imprègne, vous prend et vous fait vous demander où cela vous mène.

Sept Cavaliers est une oeuvre que je vous invite à découvrir en attendant la prochaine aventure de Jacques Terpant au Royaume de Borée.

 

Par , le

Les albums de la série SEPT CAVALIERS

Nos interviews liées

Entretien avec le cavalier Jacques Terpant, explorateur du Royaume de Borée

Sceneario.com : Bonjour Jacques. Un an après en avoir fini avec l’aventure des Sept cavaliers, te voilà de nouveau en compagnie des Pikkendorf avec ce premier tome (sur quatre) du Royaume de Borée. Es tu devenu le chroniqueur officiel de cette famille ? Ou simplement, as-tu eu envie de revenir sur cet univers imaginé par Jean Raspail et en faire partager le voyage aux lecteurs ?
Jacques Terpant : Effectivement ,je deviens une sorte de chroniqueur officiel,disons qu'à la fin de sept cavaliers, je n'avais pas l'impression d'avoir fait le tour du sujet.Jean Raspail qui n'intervient pas dans mon travail ,était enthousiaste sur le résultat et m'a dit que tout ce qu'il avait écrit était à ma disposition. Mon choix s'est porté sur le Royaume de Borée,dont l'univers me paraissait me correspondre et s'adapter à la BD. La famille Pikkendorff traverse son œuvre,ce sont parfois des personnages principaux comme dans sept cavaliers avec Silve de Pikkendorff,ou dans le Royaume [...]

Lire la suite ›

Interview du Cavalier numéro 9 : Jacques Terpant

SCENEARIO.COM : Bonjour Jacques. Ce premier septembre 2010 voit la sortie du troisième (et dernier tome) de la série Sept Cavaliers. Avant d’aborder ce sujet, peux-tu nous présenter Jacques Terpant ? Qui est donc cet auteur ?
Jacques Terpant : Un auteur Tardif, je dirai, car j’arrive sur le tard avec le statut d’auteur complet ,pendant des années ,j’ai fait soit, une carrière de dessinateur (avec Bonifay) où d’illustrateur dans la pub ,cette activité m’a pris beaucoup de temps,Je pouvais parfois rester 4 ou 5 ans sans faire un album, il y a un moment ou j’ai dû faire un choix, j’ai pensé qu’il valait mieux laisser derrière moi des livres, plutôt que des plaquettes publicitaires, et je m’y suis mis, c’est sept cavaliers. Ce qui est amusant c’est que Jean Raspail a connu le même processus en écrivant son premier Roman à 45 ans [...]

Lire la suite ›