SENSEI #1 L'école des loups solitaires

voir la série SENSEI
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Médiéval

Sortie :
ISBN : 9782302044807

Résumé de l'album L'école des loups solitaires

Dans un village de Chine, une nouvelle jeune femme est retrouvée à moitié dénudée, frappée à mort. L’enquêteur Nanguang qui est sur la piste de l’assassin commence à s’intéresser de près au fils du puissant ministre de la province, mais il est lui-même victime des sbires du haut personnage.
Deux témoins, ont assisté au meurtre et ne sont sauvés in extrémis des sabres des hommes de main que par l’intervention d’une jeune Samurai.

Par Olivier, le 08/06/2015

Notre avis sur l'album L'école des loups solitaires

C’était une douce soirée romantique pour Kang Jie et Nuo, la nuit étoilée est propice aux promesses éternelles, même si le jeune homme aimerait bien pousser le flirt un peu plus loin.
Leur vie bascule tragiquement avec l’irruption de Zhang et de ses hommes qui ne peuvent se permettre de laisser des témoins derrière eux. Nuo est empoisonnée par une fléchette et Kang Jié s’apprête à succomber transpercé par un sabre lorsque surgit une jeune femme, une samurai de l’école des Loups solitaires : Yukio.
En quelques secondes elle malmène et tue deux sbires de Zhang avant de disparaitre avec les deux jeunes gens.

La chasse aux fugitifs s’organise, pressante et mortellement dangereuse pour les trois fugitifs.
Un récit mené tambour battant, où les intrigues s’imbriquent les unes dans les autres, donnant du relief à l’histoire. Avec ce qu’il faut de combats et d’hémoglobine pour agrémenter tout récit ayant pour toile de fond le Japon ou la Chine médiévale sans que les scènes d’action ne prennent le pas sur l’intrigue.

Le dessin et la mise en scène nerveuse de Vax soutenus par un sens aigu du décor et du mouvement animent le scénario de Di Giorgio avec une énergie bouillonnante.

Un premier tome qui en révèle fort peu sur Yukio et ses origines, gageons que la suite de cette série sera riche en surprises.

Par , le

Les albums de la série SENSEI

Nos interviews liées

Yiu, Premières Missions Tome 5 : Exfiltration Geisha

Sceneario.com : Vax, le dessin ne se démarque pas trop de la série mère, était-ce pour ne pas blesser les fans de la première heure?
Vax :
Je n'ai pas vraiment eu à me forcer pour coller à l'univers graphique de la série mère, ce genre de décors, de persos, c'était exactement ce que j'aimais dessiner avant de faire de la bd, du coup c'est assez naturellement que je me suis mis dans le bain. Et oui, c'est certain que le but était de garder une certaine homogénéité entre les deux séries, même si en regardant bien on trouve beaucoup de différences au niveau dessin. Je dirais même que d'albums en albums, je me sens de plus en plus libre d'apporter des choses qui n'existaient pas forcement dans la série mère, comme ce coté japonisant qu'on retrouve dans les tomes 2 et 5.    


Sceneario.com : Vax, Souhaiterais-tu diversifier ton talent de dessinateur en t'attaquant à un ou d'autres genres que la science-fiction ? Si oui, lesquels ?
Vax :
J'aime beaucoup le médiéval fantastique, les series plus actuelles et réalistes m'intéressent également, et j'ai une envie d'album humour sur des ninjas que je traine depuis quelques temps [...]

Lire la suite ›

JF Di giorgio pour Bruxelles Métropole, édition Glénat

Sceneario : Comment gères-tu la rentrée avec trois sorties assez rapprochées (Bruxelles, Eden Killer, Samuraï) ?
JF Di Giorgio :
 Ajoutez à cela la naissance de mon fils il y a peu, ca fait vraiment une actualité chargée ( rires ! ). 
Pour le moment tout se passe bien. Apparemment les gens ont l'air d'apprécier l'album "Bruxelles Métropole", et les prépublications de "Samurai" et d' "Eden Killer". Mais bon, dans six mois, tout peut changer. C'est la raison pour laquelle je profite chaque jour de ce qui m'arrive. 

Sceneario : Dans nos interviews, on a souvent parlé de mygala et samouraï. Peux tu nous parler de tes anciennes series, julie-julie, sam grifith, munro,les pays perdu, bouchon le petit cochon et shane avec le recul ?
JF Di Giorgio :
 "Julie Julie", c'est quasi de l'archéologie. C'est presque mon tout premier bouquin [...]

Lire la suite ›

Jean-François DI GIORGIO

Sceneario.com: As tu de ton coté terminé l'écriture de Samuraï?
Jean-François DI GIORGIO: Je termine l'écriture du tome 3. Et j'entame celle du 4, qui bouclera le premier cycle.

Sceneario.com: As tu parfois envie de changer ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Oui, je suis parfois tenté. La réalisation d'un premier cycle comme celui de Takeo, c'est 4 ans de votre vie ! Forcément on a envie de changer des choses en chemin.

Sceneario.com: Es-ce que tu es totalement libre de ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Dès  le début, je savais où j'allais. Mais encore une fois, en chemin   il nous arrivait à Fred ou à moi, d'avoir une meilleure idée, voir une idée complètement différente de celle du début. Chaque fois que cela a été possible j'ai  intégrée la nouvelle idée à la trame  principale [...]

Lire la suite ›