SECRETS : L'ANGELUS #1 Tome 1

voir la série SECRETS : L'ANGELUS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Fiction

Sortie :
ISBN : 9782800146560

Résumé de l'album Tome 1

Lorsqu'il pousse les portes du musée d'Orsay, Clovis Chaumel ne se doute pas que sa petite vie morne et étriquée va brusquement basculer. Sa rencontre avec le tableau de Jean François Millet : l'Angélus, va provoquer chez lui un choc émotionnel intense, incompréhensible sur le moment.

Par Olivier, le 29/05/2010

Notre avis sur l'album Tome 1

Clovis Chaumel a tout de l'anti héros, représentant de commerce en produits pharmaceutiques sans grande ambition, il mène une vie terne, rejeté par ses enfants qui le prennent pour un gros nul, avec une femme terre à terre qui ne le comprend pas et par-dessus tout un cancer qui le ronge et dont il ne parle a personne.
Mais sa vie va basculer avec cette visite au musée d'Orsay, une visite qui va l'emmener sur des chemins de traverse qui vont peu à peu l'éloigner de sa vie terne et insipide. Enfin Clovis a un but : trouver des réponses.

En se basant sur un fait réel, un secret dissimulé dans le tableau de Millet et découvert par Salvador Dali, Franck Giroud construit une intrigue à deux niveaux.
La première est directement liée au choc émotionnel ressenti par Clovis à la vue du tableau du peintre Normand. A partir de ce moment, notre anti héros n'aura de cesse que de découvrir ce qui a pu produire en lui une telle charge émotive.
La deuxième investigation ou introspection est directement liée à l'ébranlement affectif éveillé par le tableau, à l'instar de la madeleine de Proust ce trouble va faire remonter à la surface des souvenirs d'enfance confus que Clovis va chercher à analyser.
Cette intrigue est menée comme une enquête policière, Clovis cherche, essaye de comprendre ce qui le lie à ce tableau, pourquoi les autres œuvres de Millet le laissent elles froid quand celle-ci le tourmente?
Un secret dissimulé dans la peinture, un autre enfoui dans la mémoire de la famille, Clovis avance, lentement mais avec opiniâtreté, il veut savoir et sa quête obsessionnelle va peu à peu l'éloigner de son épouse, de son quotidien.
Cette enquête sur le tableau, sa rencontre avec Evelyne Arnaud, professeur d'Art plastique, vont finir par provoquer son rejet de cette vie de province exiguë. Il prend conscience que quelque chose enfoui au plus profond du placard familial pèse sur ses épaules.
Giroud parsème son scénario de pistes pour le lecteur qui, s'il est attentif, pourra
avoir une petite avance sur ce malheureux Clovis. Toutes les pièces du puzzle sont déjà dans ce tome pour qui sait les lire, une petite anticipation sur les révélations du deuxième tome.

Le dessin de Homs, réaliste et amateur de cadrages et de plans très visuels, supporte l'intrigue et lui donne une profondeur et une tangibilité tout à fait étonnante.
Ses personnages sont attachants, ils font partie de notre quotidien, peut-être vos voisins ou les miens, ils vivent et donnent au scénario toute sa crédibilité.
Le choix des couleurs qui rythment les allers retours entre le passé de Clovis et son présent, cette alternance entre le gris vert et le rouge pastel donne un ensemble doux amer tout à fait délicieux.
56 pages où l'on suit un héros un peu perdu mais si attachant, et qui va décider de sortir de l'ornière tranquille et lénifiante où la vie l'avait conduit.

Par , le

Plus qu’une collection, Secrets est presque devenu un label de qualité. On pourrait même parler d’un double label puisqu’un deuxième nom, écrit certes en plus petit, nous annonce lui aussi que nous allons encore lire une passionnante bande dessinée : Giroud. Oui, avec ce scénariste, l’aventure est quasiment toujours réussie.

Ce nouvel opus ne fait pas exception à la règle. La construction du récit est même une des plus intrigantes livrées par l’auteur dans cette série. Quel est donc le lien entre Clovis, le célèbre tableau qu’est l’Angélus de Millet, et l’obsession de Salvador Dali ? Si l’on devine parfois un peu où l’auteur veut nous emmener, je peux vous assurer que rien ne filtre vraiment, pour l’heure. Malgré quelques indices dispersés ça et là, on s’interroge, on en demande plus.

L’ensemble est extrêmement bien fait et il est, de plus, mis en images par un Homs qui maîtrise parfaitement son sujet. Les planches sont raffinées et mises en couleurs avec beaucoup de goût. Un album a acquérir au plus vite et qui ne nous fait regretter qu’une seule chose, que la suite ne soit pas déjà parue !

Par , le

Les albums de la série SECRETS : L'ANGELUS

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›