SEARCH & DESTROY #1 Volume 1

voir la série SEARCH & DESTROY
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Fantastique

Manga

Science Fiction

Seinen

Sortie :
ISBN : 9782413039341

Résumé de l'album Volume 1

Nous nous retrouvons dans un monde très marqué par une guerre civile qui a amplifié le fossé entre les classes de la société. Les robots appelés "Creech", autrefois fabriqués pour se battre en tant que soldats, sont désormais rejetés de tous dans ce monde sans foi ni loi ! Hyaku est une jeune humaine mutilée à sa naissance qui a pour seule but, désormais, de retrouver tous les morceaux de son corps que lui ont dérobé 48 malfrats. Sur sa route, elle croise Doro, un gamin voleur qui survit de chapardage. Ce dernier décide de suivre Hyaku dans sa quête…

Par Fredgri, le 14/02/2021

Notre avis sur l'album Volume 1

Search & Destroy est librement inspiré de Dororo, la série créé en 1967 par Osamu Tezuka, le mythique créateur d'Astro, Black Jack ou encore Les 3 Adolf. Atsushi Kaneko transpose l'univers initialement situé au moyen âge japonais, dans un futur plus ou moins lointain ou se côtoient des cyborgs, des statues géantes post communistes et une tueuse insatiable !

L'artiste, néanmoins, même s'il garde la trame générale, cette recherche d'identité et cette succession de combats, propose une vision très personnelle et plus sombre. Il accentue aussi les caractérisations et modernise complètement l'approche par ce côté SF qui ajoute vraiment une nouvelle dimension au récit !
On retrouve tout de même le style de Kaneko, cette science du rythme, de la narration et des cadrages très savamment étudiés. C'est vraiment du très beau travail, avec des atmosphères assez mystérieuses qui rendent cette lecture passionnante et très accrocheuse !

Prévue en 3 partie, cette série démontre bien l'habileté d'écriture de Kaneko. On n'a pas encore toutes les explications, mais il y a ce qu'il faut pour donner envie de lire la suite. J'encourage quand même de lire la série de Tezuka, en parallèle, pas tant pour connaître la fin (que l'on peut très bien deviner, en substance), mais davantage pour apprécier le travail de réappropriation de Kaneko et tout ce qu'il apporte en plus, tant sur les personnages, que sur le cadre du récit lui même, c'est vraiment incroyable !

Delcourt/Tonkam publie en même temps le premier volume du collectif Tezucomi, qui propose des récits hommage au maître, par des créateurs venant du monde entier, et Ayako, une relecture de la série du même nom. Sans oublier la sortie prochaine du nouveau Atom, the Beginning chez Kana, qui raconte les origines de la série AstroBoy. Tezuka est donc à l'honneur de ce début d'année, une très belle occasion pour célébrer le génie de ce maître du manga !

Par , le

Les albums de la série SEARCH & DESTROY