Scène de crime

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Comics

Polar

Sortie :
ISBN : 9782756040875

Résumé de l'album Scène de crime

(Scene of the crime 1 à 4 + Vertigo winter's edge 2)
Jack Herriman est un privé de San Fransisco. Un jour, recommandée par un "ami" flic, une certaine Alex Jordan vient lui demander de retrouver sa jeune sœur, Maggie, qui aurait disparu depuis quelques jours. Jack commence donc son enquête pour découvrir qu'elle aurait été en contact avec une secte locale appelée Lunarhouse... Il finit par la retrouver dans un motel à l'extérieur de la ville. La jeune fille lui plait beaucoup, elle semble triste et lui avoue vouloir laisser tout ça derrière elle. Jack la laisse donc pour découvrir le lendemain qu'elle s'est faite assassiner pendant la nuit... Le détective va dorénavant vouloir tirer cette histoire au clair, en mémoire de Maggie...

Par Fredgri, le 02/10/2013

Notre avis sur l'album Scène de crime

En 99, Ed Brubaker n'est pas encore la star du comics qu'il est actuellement, néanmoins, avant même de se retrouver sur Batman il écrit cette petite mini-série polar particulièrement savoureuse qui nous ramène aux grandes heures des vieux romans de la Série Noire.
Déjà à cette époque Brubaker maîtrisait parfaitement les codes du genre, car tout y est, le détective au passé trouble, la belle cliente, l'enquête qui exhume les secrets glauques et même la voix off de l'enquêteur, ses états d'âme, ses confidences, ses déductions... A y regarder de plus près c'est vrai qu'il y a un côté très scolaire dans cette démonstration, Brubaker se réapproprie les codes sans pour autant réussir à vraiment extrapoler cette matière. Mais cela donne tout de même un récit très efficace, voir même passionnant, car pour peu qu'on soit amateur de ces récits hardboiled, ici on a tout ce qu'il faut. L'enquête est particulièrement bien construite, avec des rebondissements très bien dosés et une façon de construire l'ensemble, de faire monter la sauce progressivement qui ne peut que provoquer l'admiration. De plus, le scénariste implique son personnage et très vite cette histoire n'est plus juste une enquête, elle devient une quête personnelle !
Malgré tout, Brubaker se positionne un peu trop résolument comme l'héritier des grands maîtres, celui qui prend la relève, dans les traces de ses prédécesseurs.

Il y a dans cette mini-série, donc, toute la matière qui donnera ensuite Gotham Central, Criminals, et même Fatale. C'est sombre, captivant, avec un vrai sens de la caractérisation... Et peut-être s'agit il ici d'un des meilleurs boulots de Brubaker, une très intéressante synthèse de ce qu'il développera ensuite. Il n'empêche qu'au delà de tout ça, ce Jack Herriman reste un très bon personnage, avec ce qu'il faut de fragile et de charisme !

Aux dessins, on retrouve Michael Lark. A l'époque il s'était fait remarquer avec les deux mini-séries Terminal City écrites par Dean Motter, ainsi qu'un remarquable Graphic Novel qu'il réalisa seul, adaptant "The Little Sister" de Raymond Chandler... Le partenaire idéal pour du polar ! Et cette fois son graphisme monte d'un cran, plus texturé, plus vivant. Il est dès le deuxième épisode encré par Sean Phillips qui rajoute un côté plus vif et plus net.
Une association parfaite !

"Scène de crime" est donc un album qui célèbre le polar en grande pompe et virtuosité. C'est passionnant et c'est à lire absolument !

Par , le