SATAN 666 #19 Tome 19

voir la série SATAN 666
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KUROKAWA

Genre :

Ado

Fantastique

Manga

Sortie :
ISBN : 9782351423370

Résumé de l'album Tome 19


C’est l’heure du face à face avec Zenom ! Pour Ruby, le choc sera terrible, tout comme l’auraient été les affrontements qui ont commencé si Zéro et Jin, puis Jio n’étaient pas intervenus à temps. Mais très vite, Zenom ne s’avérera pas être le dernier obstacle : Miki Amaterasu était là, non loin de lui, sous les traits de Baku, prête à assembler les deux moitiés de l’O’parts légendaire enfin réunies !

Nos héros allaient comprendre la vérité sur le Shin, les cabales, leur rôle et leur importance... Ils allaient devoir éviter le piège que leur tendait Miki, les invitant à rejoindre le Shin dans un futur régi par la non-matière !!! Oui, l’Armaggedon était en marche. Et Satan le nihiliste n’était pas loin : Jio allait devoir livrer un ultime combat...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Tome 19

Lorsqu’une série s’est étendue sur de nombreux tomes, on a toujours ce petit questionnement quand arrive le dernier : savoir comment et à quelle vitesse la fin sera traitée, histoire de savoir à quel degré on sortira sonné. Est-ce que l’histoire gardera son rythme jusqu’à mi-ouvrage ou plus pour commencer alors à aborder la conclusion ? Ou est-ce qu’au contraire tout sera brutalement réglé dès le début puis dilué ensuite pour un atterrissage en douceur ?

Dans ce volume 19 de la série Satan 666, c’est un peu les deux : dès le début, on a droit à de l’action et à des révélations, mais aussi à des rebondissements de dernière minute qui ne se feront pas attendre, relançant la machine, lui donnant un regain d’énergie pour emmener le lecteur encore plus loin : on pouvait croire par exemple que Zenom et sa véritable identité ouvriraient les portes de la fin... Mais non ! Baku et Miki Amaterasu en lui allaient prendre la relève. Pas de répit pour le lecteur !

Et bien figurez-vous que tout au long de ce tome 19, ce rythme dingue sera maintenu et les explications qui seront distillées seront illustrées de manière très « bouquet final de feu d’artifice ». En effet, c’est une jolie apothéose qu’a préparée le mangaka pour ses fans, et de très nombreux visuels, montrant des êtres de chair comme des compositions géométriques, donneront à cette fin de série une touche graphique très dynamique. Les aficionados de Satan 666 seront donc comblés par cet ultime volet de leur série. Parions qu’ils attendront de pied ferme la prochaine série de Seishi Kishimoto !
 

Par , le

Les albums de la série SATAN 666