SANGRE Sangre la Survivante - Edition Spéciale et Limitée noir et blanc

voir la série SANGRE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Beaux livres

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302053717

Résumé de l'album Sangre la Survivante - Edition Spéciale et Limitée noir et blanc

Ce jour là, une caravane traverse les collines de Gouspagne. Il s'agit des vignerons les plus réputés des sept Mondes qui vont vendre leur précieux crus à la Cité d'Ovraches.
Sangre n'est qu'une jeune enfant qui accompagne sa famille dans ce voyage. Malheureusement, la caravane est attaquée par des Ecumeurs ! C'est un massacre ! Ceux qui ne sont pas tués, deviennent esclaves... Sangre a vu son père et ses frères mourir, mais elle a quand même réussi à prendre la fuite à bord d'un ballon. Elle est recueillie par un navire, inanimée. Dame Ydrelène se charge alors d'elle. A bord du bateau, elle tente d'en apprendre un peu plus sur les ecumeurs qui ont attaqué la caravane. Dame Ydrelène la conduit alors au Magistère d'Elm, où se trouve l'Ordre des très secrètes Dames Immaculées...

Par Berthold, le 30/12/2016

Notre avis sur l'album Sangre la Survivante - Edition Spéciale et Limitée noir et blanc

En même temps que la sortie du premier tome de la nouvelle série d'Arleston & Floch, Sangre, Soleil propose une édition spéciale et limitée, luxieuse, en grand format et en noir et blanc. Ainsi, on peut admirer le superbe travail du talentueux Adrien Floch.

C'est avec son complice Adrien Floch qu'Arleston se lance dans cette nouvelle saga prévue en 8 tomes et qui nous raconte la vengeance d'une jeune femme qui a vu sa famille massacrée par de terribles tueurs, alors qu'elle n'était qu'une enfant.

Et je dois bien vous avouer que ce premier tome est très prometteur.
Nous rencontrons Sangre, une jeune femme dont nous découvrons ensuite le passé et le massacre qui l'a transformée en cette jeune femme assoiffée de vengeance.
Avec Sangre, Arleston adopte un ton plus mur, plus adulte, même si par moment, il y a quand même quelques touches d'humour. Et c'est là qu'Arleston me surprend. Avec Sangre, il a mis la barre encore plus haut.
Nous découvrons une jeune femme, bègue, qui se révèle pour survivre et se venger de ce Ligat et de ses sept écumeurs sans pitié.
Mais la jeune fille doit aussi survivre aux moqueries et à la maltraitance qu'elle subit au Magistère d'Elm, puisque sa protectrice, Dame Ydrelène a disparu. Sangre y apprend qu'elle a un don qui va bien la servir, mais que ce don a aussi des inconvenients... Ce qui va souvent la mettre en péril.
Un scénario très réussi, du pur divertissement de qualité !

Tout cela, bien sûr, superbement mis en images par Adrien Floch très inspiré par le sujet, d'après des designs de Fred Blanchard. L'artiste nous entraine dans un récit rythmé, aux décors parfaits, où les personnages font passer l'émotion avec quelques scènes fortes. Cette version noir et blanc, grand format, permet de vous en mettre plein la vue graphiquement.

Sangre se place d'emblée comme l'une des grandes séries de "planet-fantasy" ! Ce premier tome tient toutes ses promesses et nous donne envie de vite lire la suite !
Un bien beau cadeau, un livre somptueux à s'offrir ou à offir !

Par , le

Les albums de la série SANGRE

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›