SANDMAN #10 Veillée Mortuaire

voir la série SANDMAN
Dessinateurs :




Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

Vertigo Cult

Genre :

Comics

Fantastique

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9782809406856

Résumé de l'album Veillée Mortuaire

Morphée, alias Dream, est mort. Sa famille. Destin a réuni sa famille pour leur annoncer cette triste nouvelle.
Il va falloir préparer ses funérailles où de nombreuses personnes, des dieux, des demis-dieux, des héros, des humains sont attendus.
Mais le monde du Rêve ne peut rester sans "Roi". Daniel sera celui qui prendra la place de Morphée...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Veillée Mortuaire

Veillée Mortuaire met un terme à la saga de Morphée, le fameux Dream, le Sandman. Mais Veillée Mortuaire annonce aussi une renaissance, une nouvelle vie, un recommencement.

Neil Gaiman, avec la série Sandman, a écrit une des plus belles histoires du monde du comics. Mais peut on parler ici de comics ? Ne devrions nous pas plutôt parler de romans graphiques. Car, il faut souligner la qualité, la beauté es textes de Gaiman et la richesse des histoires. Des dessinateurs se sont succédés pour mettre en images cette saga avec plus ou moins d'inspirations, de talents divers. Cet opus lui propose de retrouver trois illustrateurs de grands talents : Michael Zulli, Charles Vess et John J.Muth sans oublier bien sur, les illustrations des couvertures signées Dave McKean, qui a accompagné cette aventure depuis le début.
Dans ce tome 10, Gaiman va nous faire participer aux funérailles de Morphée. Je dois bien avouer qu'il arrive à y faire passer l'émotion et à toucher par moment la corde sensible du lecteur. Nous allons y croiser aussi certains des personnages importants que nous avons vu dans la série dont, bien sur, ceux qui vivent au pays du Rêve : Abel et Caïn entre autres, les amis de Morphée et au gré des pages vous y croiserez d'autres héros de chez DC dont John Constantine, Batman,J'onn J'onzz, Clark Kent et même Neil Gaiman !
Outre les funérailles de Morphée, nous assisterons à l'arrivée du nouveau maître des lieux, Daniel dont le look change de celui de Morphée. Daniel sera tout de blanc vêtu. Vous avez pu le voir aussi dans une des aventures de la JLA il y a quelques années.
Puis, le scénariste s'intéressera à Robert, l'immortel, que Morphée retrouvait lors de rendez-vous une fois par siècle. Ces histoires sont mis en images avec beauté et sensibilité par Michael Zulli qui montre là tout son talent.
Vous y retrouverez aussi un chinois qui s'etait perdu dans le désert du rêve, ce récit étant un étrange conte d'ailleurs magnifiquement illusré par John J.Muth. Ainsi qu'une nouvelle dois, Shakespeare qui travaille sur La Tempête et que nous avions vu déjà aupravant dans un autre tome du Sandman, là aussi toujours dessinée par le talentueux Charles Vess.

Ce final est d'une grande qualité et montre la qualité dont a été servi cette saga tout du long de tous ces épisodes.
Sandman est parti, mais ne vous en faies pas, il y a toujours quelqu'un qui veille depuis le monde des rêves.

Gaiman a crée un univers si riche avec cette série que quelques spin-offs ont vu le jour par la suite dont Lucifer et The Dreaming entre autres sans oublier les mini-séries sur Death.

Par , le

Les albums de la série SANDMAN