SAMURAÏ #10 Ririko

voir la série SAMURAÏ
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Action

Aventure

Médiéval

Sortie :
ISBN : 9782302048614

Résumé de l'album Ririko

Sayuri et Takeo sont sur les chemins, arrivés près d’un village, ils sont attaqués par une bande de pillards qui leur vole leurs maigres biens.
Accueillis par la famille de la jeune Ririko, ils reprennent quelques forces avant de reprendre leur longue route. Mais c’est bien dans ce petit village qu’à nouveau ils vont devoir faire preuve de leurs talents.

Par Olivier, le 09/12/2015

Notre avis sur l'album Ririko

Jean François Di Giorgio nous entraine à nouveau dans ce japon médiéval où le bien et le mal, le noble et l’ignominieux se livrent une perpétuelle bataille où la bravoure du samurai et son sens du devoir et de la juste cause doit être plus forte que l’appât du gain ou du pouvoir qui anime nombre de leurs concitoyens.
Le scénariste centre l’histoire sur une jeune fille, Ririko qui allie deux talents exceptionnels, elle sculpte de magnifiques statuettes et rêve de devenir la meilleure sabreuse de la région. Pour cela elle s’entraine avec ardeur depuis des années, sans parvenir à être considérée par le maître du Dojo comme pouvant être une candidate apte à tenir tête au champion actuel. Dans ce village, dominé par le Dojo, des paris et des dettes génèrent d’étranges trafics qui se déroulent, très discrètement, autour d’une statuette pour laquelle on n’hésite pas à tuer.
Takéo va se retrouver, bien malgré lui, entrainé dans les méandres tortueux de ces intrigues et, pour prendre la défense de la jeune Ririko devra faire appel à tout son talent de samurai.

Une écriture énergique qui ne relâche pas la tension tout au long des planches, un récit rythmé qui une nouvelle fois laisse la part belle aux combats.
Cristina Mormile qui était aux cotés de Frédéric Genet pour les Samurai Légendes, prend ici la main en solo sur le dessin avec une belle maitrise du rythme de l’histoire et du geste des protagonistes. Sous son crayon, le récit coule avec fluidité et dynamisme tout en insufflant aux personnages une réelle personnalité.
Il n’est certes pas évident de reprendre des personnages qu’un autre dessinateur a fait vivre avec talent, mais le passage de témoin se fait sans rupture et, sans faire du Genet, Cristina Mormile a su garder tout à fait intacte l’atmosphère de Samurai.

Par , le

Les albums de la série SAMURAÏ

Nos interviews liées

JF Di giorgio pour Bruxelles Métropole, édition Glénat

Sceneario : Comment gères-tu la rentrée avec trois sorties assez rapprochées (Bruxelles, Eden Killer, Samuraï) ?
JF Di Giorgio :
 Ajoutez à cela la naissance de mon fils il y a peu, ca fait vraiment une actualité chargée ( rires ! ). 
Pour le moment tout se passe bien. Apparemment les gens ont l'air d'apprécier l'album "Bruxelles Métropole", et les prépublications de "Samurai" et d' "Eden Killer". Mais bon, dans six mois, tout peut changer. C'est la raison pour laquelle je profite chaque jour de ce qui m'arrive. 

Sceneario : Dans nos interviews, on a souvent parlé de mygala et samouraï. Peux tu nous parler de tes anciennes series, julie-julie, sam grifith, munro,les pays perdu, bouchon le petit cochon et shane avec le recul ?
JF Di Giorgio :
 "Julie Julie", c'est quasi de l'archéologie. C'est presque mon tout premier bouquin [...]

Lire la suite ›

Jean-François DI GIORGIO

Sceneario.com: As tu de ton coté terminé l'écriture de Samuraï?
Jean-François DI GIORGIO: Je termine l'écriture du tome 3. Et j'entame celle du 4, qui bouclera le premier cycle.

Sceneario.com: As tu parfois envie de changer ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Oui, je suis parfois tenté. La réalisation d'un premier cycle comme celui de Takeo, c'est 4 ans de votre vie ! Forcément on a envie de changer des choses en chemin.

Sceneario.com: Es-ce que tu es totalement libre de ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Dès  le début, je savais où j'allais. Mais encore une fois, en chemin   il nous arrivait à Fred ou à moi, d'avoir une meilleure idée, voir une idée complètement différente de celle du début. Chaque fois que cela a été possible j'ai  intégrée la nouvelle idée à la trame  principale [...]

Lire la suite ›