SAMURAI LEGENDES #1 Furiko

voir la série SAMURAI LEGENDES
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Action

Aventure

Médiéval

Sortie :
ISBN : 9782302024410

Résumé de l'album Furiko

Furiko a perdu ses sœurs. Elle ignore ce qu’elles sont devenues et même si elles sont encore vivantes jusqu’au jour où un chef de clan la contraint à accepter un contrat en échange de renseignements sur Reiko et O-kane.
La jeune femme remplira sa part de marché avec une mortelle efficacité, mais devra se rendre à l’évidence, elle a été piégée par son commanditaire qui souhaite s’adjoindre ses services de tueuse. Magnifique guerrière, maitrisant les techniques du combat et de séduction, Furiko a acquis un pouvoir de régénérescence qui lui sera vital. Blessée, meurtrie, elle ira malgré tout jusqu’au bout de sa quête et bien mal inspirés sont ceux qui se mettront en travers de sa route.

Par Olivier, le 21/10/2012

Notre avis sur l'album Furiko

Cela fait déjà un bout de temps que Di Giorgio et Genet avaient dans leurs cartons le projet d’un spin off sur Furiko, Sœur de l’ombre. Un personnage au background tellement fourni qu’il méritait à lui seul un album. Ce qui devait d’ailleurs n’être qu’un one shot est devenu l’amorce d’une série tant le mystère qui entoure la jeune femme et ses sœurs est profond.
Di giorgio nous ramène quelques 15 ans en arrière pour nous dévoiler comment Furiko est devenue tueuse au service d’Akuma, ancien intendant de l’Empereur, chassé pour trahison et dont le désir de vengeance et de pouvoir mettent l’Empire en péril.
C’est un récit empli de fureur froide, où l’acier des lames siffle et tranche dans le vif avec la précision mortelle d’un scalpel. L’art du samurai entre les mains de Furiko est sublime d’élégance et de précision tout comme le scénario qui entraine le lecteur dans l’inexorable piège tendu à la jeune femme.
Manipulée, soumise à un chantage afin de retrouver ses sœurs, elle devra faire face à des tueurs et à la concupiscence d’un chef de guerre, mais Furiko est une guerrière au corps superbe et à la maitrise parfaite du combat. Son pouvoir de régénération acquis encore mystérieusement dans une grotte sous marine lui confer un prodigieux don de guérison et les Kamis savent qu’elle en aura besoin.

Le dessin de Genet et de Mormille est d’une finesse et d’une expressivité étourdissante. Quelle manie le sabre ou le shamisen, Furiko est d’une sensualité renversante et si Di Giorgio ne l’avait pas faite aussi impitoyable son pouvoir de séduction sur le lecteur serait total. Mais elle est une tueuse, implacable et redoutable et les combats que nous offre les deux dessinateurs sont chorégraphiés avec une précision et un sens du mouvement confondant. On se retrouve devant les plus belles scènes de Kill Bill, mais là s’arrête la comparaison car c’est bien au cœur du japon médiéval que nous plongent les deux auteurs. Chaque détail, vestimentaire, architectural, mobilier et surtout social sonne vrai, c’est un écrin qui accueille les aventures de la jeune femme, un Japon authentique où les chefs de guerre, les kamis et les geishas écrivent l’histoire d’un pays de légendes ou toutes les relations sont étroitement codifiées.

De l’aventure rythmée, superbement mise en scène où on peut entrer sans avoir la moindre connaissance de la série mère.

Par , le

Les albums de la série SAMURAI LEGENDES

Nos interviews liées

JF Di giorgio pour Bruxelles Métropole, édition Glénat

Sceneario : Comment gères-tu la rentrée avec trois sorties assez rapprochées (Bruxelles, Eden Killer, Samuraï) ?
JF Di Giorgio :
 Ajoutez à cela la naissance de mon fils il y a peu, ca fait vraiment une actualité chargée ( rires ! ). 
Pour le moment tout se passe bien. Apparemment les gens ont l'air d'apprécier l'album "Bruxelles Métropole", et les prépublications de "Samurai" et d' "Eden Killer". Mais bon, dans six mois, tout peut changer. C'est la raison pour laquelle je profite chaque jour de ce qui m'arrive. 

Sceneario : Dans nos interviews, on a souvent parlé de mygala et samouraï. Peux tu nous parler de tes anciennes series, julie-julie, sam grifith, munro,les pays perdu, bouchon le petit cochon et shane avec le recul ?
JF Di Giorgio :
 "Julie Julie", c'est quasi de l'archéologie. C'est presque mon tout premier bouquin [...]

Lire la suite ›

Frédéric Genet

Sceneario.com: Seulement 8 mois séparent les deux albums, c’est le temps qu’il t’a fallut pour dessiner ce 2° tome?
Frédéric Genet: A peu de chose prêt oui. En fait le travail s'est étalé sur 10 mois, mais il y a facilement 2 bons mois pendant lesquels je n'ai pas fait de BD. C'était également la volonté de l'éditeur de sortir rapidement un tome 2, pour bien installer les albums comme une "série" et rassurer ceux qui se méfient des tomes 1 sans suite.

Sceneario.com: As tu abordé l’histoire de la même manière que pour le 1° tome?
Frédéric Genet: Ma seule ligne de conduite pour cette série est au niveau graphique, et plus précisément au niveau du trait. J'essaie de me rapprocher d'un style "callygraphique" en encrant tout au pinceau, et en laissant une grande place à l'improvisation (dans les décors de nature notamment), à la gestuelle et au dynamisme [...]

Lire la suite ›

Jean-François DI GIORGIO

Sceneario.com: As tu de ton coté terminé l'écriture de Samuraï?
Jean-François DI GIORGIO: Je termine l'écriture du tome 3. Et j'entame celle du 4, qui bouclera le premier cycle.

Sceneario.com: As tu parfois envie de changer ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Oui, je suis parfois tenté. La réalisation d'un premier cycle comme celui de Takeo, c'est 4 ans de votre vie ! Forcément on a envie de changer des choses en chemin.

Sceneario.com: Es-ce que tu es totalement libre de ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Dès  le début, je savais où j'allais. Mais encore une fois, en chemin   il nous arrivait à Fred ou à moi, d'avoir une meilleure idée, voir une idée complètement différente de celle du début. Chaque fois que cela a été possible j'ai  intégrée la nouvelle idée à la trame  principale [...]

Lire la suite ›