SAM LAWRY #5 Vyshaya Mera, Marina...

voir la série SAM LAWRY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Focus

Genre :

Aventure

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782350782737

Résumé de l'album Vyshaya Mera, Marina...


Dans les locaux de la CIA, est expérimenté depuis quelques temps un programme lié à l'espionnage psychique portant l'appellation codée "Center Lane". Développant les techniques de visualisation à distance et faisant appel à des individus dotés d'une capacité de voyance extraordinaire, il permet de sonder avec un minimum d'erreur, les moindres mouvements des pays adverses. Dans ce climat de vives tensions où des fuites d'informations capitales grèvent ces expériences, Sam Lawry, traumatisé par les derniers évènements qu'il a vécus, a rejoint, grâce à son ami Bronson, le cocon familial et retrouvé un semblant d'équilibre. Mais ce répit va être bousculé par l'apparition de Dexter, le responsable des opérations d'espionnage psychiques, qui souhaite exploiter le don de Sam.
 

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Vyshaya Mera, Marina...


Ce cinquième épisode de "Sam Lawry", qui ouvre un troisième cycle à la saga de ce vétéran du Vietnam pas comme les autres, vient se ranger auprès de "Sienna" et "Le village" pour intégrer la toute nouvelle collection créée par les Editions Bamboo intitulée Focus. Regroupant des aventures à multiples rebondissements, regorgeant d'actions et suspense (dans un format qui, malheureusement ne correspond plus à celui de la série en cours), cette collection se veut, par une simple phrase écrite sur le premier de couverture de chaque album, donner le ton de l'histoire que l'album renferme.

"Vyshaya Mera, Marina…" n'échappe pas à la règle et définit donc en quelques mots bien explicites le temps et, en filigrane, le programme de recherche dont il va être question, "Center Lane". Le pluri facettes Hervé Richez ("Le messager", "Les fondus", "Groom Lake"…) fait preuve d'une excellente maîtrise quant à son immersion dans le contexte tendu de guerre froide que se mènent les 2 blocs.Conservant l'aspect surréaliste de son personnage extralucide sans pour autant lui faire exercer son pouvoir divinatoire (sauf au final dans cet épisode), il se concentre sur l'état psychique inquiétant de son personnage principal traumatisé par sa dernière déconvenue (voir épisode précédent) et son passé militaire.

En parallèle, il met à plat sa nouvelle intrigue à l'échelon mondial dans laquelle CIA et KGB vont s'affronter "froidement', sur fonds d'espionnage, de trahison et de voyance extraterritoriale. Saccadant son récit pour en définir les différents tableaux qui libèreront progressivement le fil conducteur, Hervé Richez fait monter habilement la pression autour de son héro, Sam Lawry, qui est appelé à intégrer "Center Lane" mais qui, pour l'instant, se trouve à n'en pas douter, en fâcheuse posture.

Chetville, qui a pris la série en cours à partir du 3ème tome, s'est accaparé formidablement son personnage et exécute un travail graphique superbe. Les planches qu'il réalise, judicieusement colorisées avec goût par Emmanuel Pinchon, sont du plus bel effet, quasi photographique. Par ailleurs, le dessinateur est à l'honneur en ce mois d'octobre puisqu'en sus de cet opus, il sort également "Sienna" avec Stephen Desberg. Force est de constater que le travail ne lui fait pas peur et qu'il le fait avec brio.

Cet épisode bénéficie de tous les composants pour en faire une excellente aventure à la fois réaliste et fantastique et il n'est pas besoin d'être visionnaire pour lui prédire un grand avenir.
 

Par , le

Les albums de la série SAM LAWRY