Salles d'attente

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Chronique sociale

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782203030398

Résumé de l'album Salles d'attente

(Regroupe "Soupe froide" et "Bonne santé")
"Soupe froide", un soir d'hiver, Dans une maison de convalescence, une infirmière vient servir une soupe froide à un SDF en séjour ! Ce dernier, vexé de ne pas avoir quelques chose de chaud, décide de s'enfuir avec ce qu'il a sur le dos uniquement, c'est à dire un pyjama et rien d'autre ! Commence alors le long monologue de cet homme qui ne possède rien et qui va traverser la campagne à la recherche d'un petit coin de chaleur...
"Bonne santé" évoque le quotidien d'un médecin : les nuits de garde, le bloc opératoire, l'humour "potache" et les relations avec les patients. Suivent ensuite trois récits qui se penchent sur l'action de Médecins du Monde en France, sur ce qu'on appelle la misère aujourd'hui, puis sur le souvenir obsédant d'un capitaine refusant d'abandonner son navire.

Par Fredgri, le 02/05/2017

Notre avis sur l'album Salles d'attente

Avec cet énorme volume (plus de 400 pages quand même), on entre tout de suite dans le fond de "l'action" car dès le début c'est le monologue de ce SDF qui nous tient en haleine jusqu'au bout ! Meurtri par la vie, par la perte de son ancienne existence, sa femme qui l'a oublié, sa fille qui appelle son beau père "papa", mais surtout cette infirmière qui n'a pas eu la délicatesse de lui servir un repas chaud, il se dit qu'il n'est rien d'autre qu'un animal déshumanisé, une pierre qu'on pose dans un coin...

Alors on peut se dire qu'il s'en suffit de peu pour que cet homme craque, qu'il passe son temps à pleurnicher sur son sort, qu'après tout si les autres ne l'acceptent, soi-disant, pas, c'est avant tout parce que lui même n'ose pas se regarder dans une glace, qu'il est son propre juge et bourreau ! Néanmoins, c'est un récit plein d'humanité, plein de justesse, et pas seulement sur cet homme, mais aussi sur les autres !
Dans cette première partie, Masson ne donne la parole qu'à ce SDF, alors qu'en parallèle on voit les autres protagonistes (l'infirmière, la femme, le médecin, la fille...) s'inquiéter, vivre, profiter, à leur façon, de cette vie qui les entoure, loin de la rue, de la neige ou de la boue dans laquelle se traine cet homme dehors ! Et, malgré le ton très dure et aigre des textes, on arrive à contrebalancer le cynisme et l'amertume de cet homme avec des points de vue plus relatifs sur ces autres personnages !
Et heureusement !

Parce que je pense que le récit aurait pu très vite tomber dans un pathos trop facile !

Charles Masson est un médecin qui a souvent côtoyé les foyers de sans abri, il a voulu rassembler ici les souvenirs qui l'avaient touché. La forme narrative est très intéressante, car elle met en avant les sentiments plutôt qu'un déroulement chronologique et précis ! De plus, le style graphique de Masson est efficace, peut-être un brin maladroit, mais très fort en émotion quand même !

Par la suite, Masson revient sur son métier, sur les divers sentiments qui peuvent assaillir un médecin, les doute, la culpabilité, ce besoin de se justifier parfois, de rester distant, de ne pas s'impliquer, de rassurer par automatisme.
Beaucoup d'émotion, d'intimisme dans ces portraits entrecoupés de mini dialogue ou le médecin vient rencontrer ses malades...

"Salles d'attente" reste un album qui se lit, malgré tout, assez vite, même s'il est particulièrement prenant et tendu tout du long.
Je vous le conseille.
Ça n'est peut être pas le cadeau idéal, certainement, mais en tout cas vous y rencontrerez le regard d'un auteur impliqué qui vaut le déplacement !

Par , le

Nos interviews liées

Interview de Charles Masson à l'occasion de la sortie de Folia & Folio

Sceneario.com : Bonjour Charles Masson ! Vous êtes médecin, vous êtes un Français du bout du monde, vous êtes aussi auteur de bandes dessinées... On sait, vous le voyez, quelques petites choses sur vous, mais si vous deviez vous présenter pour la première fois à des personnes qui ne vous connaissent pas encore, comment le feriez-vous ?!
Charles Masson : Tout dépend du contexte. Si vous regardez bien, nous avons plusieurs fonctions et personnalités, que ce soit dans la vie privée ou dans la vie professionnelle. Rien que dans ma vie privée, je suis content d’être "le papa de Lise" pour les gamins de mon immeuble, et sinon, le rigide "Monsieur Masson" qu’on me balance depuis que j’ai 40 ans passés !

Sur le plan professionnel, je navigue entre deux fonctions. Je suis médecin, très sérieux sous tout rapport, et ne me dévoile pas trop sur le reste de ma vie nocturne [...]

Lire la suite ›