Saladin

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 9782344000618

Résumé de l'album Saladin

En 1187, après une trêve rompue par Renaud de Chatillon, Saladin appelle au Jihad et la guerre reprend entre les croisés et les musulmans. Après avoir anéanti l’armée croisée à Hattin et capturé une grande partie de la noblesse franque, Saladin arrive aux portes de Jérusalem dont il commence le siège.

Par Olivier, le 22/11/2015

Notre avis sur l'album Saladin

Qu’est-ce que tout un chacun connait de l’’histoire de Saladin, peu de choses hormis ce que le cinéma a choisi de nous en montrer, notamment avec Kingdom of heaven.
Pourtant l’histoire de ce grand homme permet de comprendre un peu mieux les phénomènes politiques du moyen orient actuel.

La figure légendaire de Saladin fait partie de l’histoire des croisades, défenseur de l’Islam, il fut l’ennemi opiniâtre des Croisés, mettant à mal les multiples tentatives de conquête des armées franques.
Ce que l’on connait moins c’est l’œuvre de rassemblement qu’il a réalisé avant de pouvoir être en mesure d’offrir un front unifié face aux chrétiens.
Allier sous une seule gouvernance les Sunnites et les Chiites, rassembler sous une seule bannière les différentes tribus, unir la Syrie-Palestine sous une seule bannière fut l’œuvre de sa vie.
Diplomate, guerrier, fin politique et stratège, la vie de cet homme hors du commun, au charisme impressionnant fut d’une foisonnante richesse et c’est bien tout le mérite de cet album que d’en montrer les différentes facettes sans devenir didactique ni rébarbatif.

Le scénario de Mathieu Mariolle et Julien Loiseau suit le rythme chronologique de la vie de Saladin tout en maintenant une tension dramatique tout au long de cette biographie. Entre politique et hauts faits d’armes, la figure de Saladin domine ce récit, où un souffle épique emporte le lecteur à la suite de ce personnage de légende qu’il a formée de son vivant.

Le dessin de Roberto Meli, d’une très grande richesse dans la reconstitution des décors, nous ménage de belles scènes de bataille et offre à un album, dont le risque est toujours de sombrer dans le didactisme et le verbeux, un caractère de grande aventure.

Par , le

Nos interviews liées

Smoke City

SCENEARIO.COM : Bonjour Benjamin et Mathieu. Trois ans après la sortie du premier tome de Smoke City, sort le tome 2 .Qu’est ce qui a fait que cela a pris du temps pour arriver au bout de ce tome ?
Mathieu MARIOLLE : Beaucoup d’événements personnels et beaucoup de boulot. La principale raison, c’est que la Bd n’est pas l’occupation première de Benjamin. Entre designs de film, couvertures de romans, designs de jeux vidéo, il est très occupé et demandé. Malheureusement, Smoke City a pris du temps, mais on a bien pu le peaufiner. Benjamin CARRE : C’est vrai que trois ans c’est bien long quand on se place du coté des lecteurs. Un tome un pointe le bout de son nez, et puis… plus rien ? Ah si, pouf trois ans après, le tome 2 débarque comme sortit d’un vieux souvenir presque effacé ! Mais il y a un paramètre qui n’est pas pris en compte quand on présente les choses de ce point de vue : le premier tome ne s’est pas fait en vingt secondes [...]

Lire la suite ›

Mathieu Mariolle et Benjamin Carré pour Smoke City

Sceneario.com : Bonjour. Alors, vous voilà arrivés au bout d’une longue tournée de dédicaces ?
Mathieu Mariolle : Oui et c’était de très bons moments. Smoke City a été bien reçu partout et nous avons rencontré des lecteurs enthousiastes. Mais nous ne sommes pas mécontents d’avoir fini car ces séances s’ajoutent à notre travail quotidien. Cela nous éloigne aussi un peu de nos familles bien qu’une grande partie des rencontres avec le public se soit faites dans la région parisienne, donc chez nous. Sceneario.com : Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?
Mathieu Mariolle : J’avais acheté le collectif Vampires (Carabas) et j’ai pris une claque énorme en découvrant le travail de Benjamin. Il dessinait des choses que j’avais en tête [...]

Lire la suite ›