SAINT SEIYA - THE LOST CANVAS #1 La légende d'Hadès

voir la série SAINT SEIYA - THE LOST CANVAS
Dessinateurs :



Scénaristes :



Éditions :

KUROKAWA

Genre :

Action

Manga

Mythologie

Shonen

Sortie :
ISBN : 2351422600

Résumé de l'album La légende d'Hadès

Hadès, le dieu des Enfers, va bientôt revenir pour tenter de faire régner sur l’Humanité les forces du Mal. La déesse Athéna le sent. Elle a raison.

Et tout va commencer dans le village d’où est originaire la fille dans laquelle la déesse s’est réincarnée. Un endroit paisible d’où vient également le tout jeune chevalier de bronze Tenma. Il a été recueilli par Dôko, le chevalier d’or de la Balance, qui a tout de suite vu son potentiel cosmo-énergétique.
Tenma a laissé dans son village un ami cher, Alone, un garçon au cœur pur. Hélas, c’est sur lui qu’Hadès a jeté son dévolu pour se réincarner dans le monde des humains.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album La légende d'Hadès

Saint Seiya, ce nom doit vous dire quelque chose si vous êtes fan de mangas. Il s’agit bien, en effet, du nom anglais de la célèbre série Les Chevaliers du Zodiaque. L’anime a marqué la génération dont je fais partie lors de son arrivée sur TF1 à la fin des années 1980.

En manga, le cycle principal est lancé par Kurumada en 1986. Il sera publié en France par Kana à partir de 1997. Un autre cycle, intitulé Saint Seiya G, a été – lui – publié par Panini à partir de 2004.

La série à laquelle nous nous intéressons cette fois est appelée Saint Seiya – The Lost Canvas et a pour cadre la grande guerre sainte qui précéda la série principale. Le sous-titre français est La Légende d’Hadès. Nouveau cycle et… nouvel éditeur. Cette fois, c’est Kurokawa qui s’y colle et montre ainsi son ambition en mettant ce titre culte au cœur de son catalogue.

Les fans de la série devraient trouver ici leur bonheur. L’action est au rendez-vous dans ce shonen. La part sombre de l’être humain va, une fois encore, donné lieu à de nouveaux drames. Hadès, décidément vicieux, va se jouer du cœur pur d’Alone pour trouver un récipiendaire idéal pour mieux faire régner le Mal. Cela annonce une future lutte quasi fratricide avec l’ami de toujours, Tenma. Du tout cuit me direz-vous ! Mais pourquoi changer les recettes qui gagnent ? Et c’est bien cette dualité entre la bonté d’Alone et la partie noire qui va entrer en lui qui fait tout le charme de ce premier tome.

Côté graphisme, c’est propre mais sans être exceptionnel. La régularité n’est pas le fort, en effet, du livre. Cela reste néanmoins dans la bonne moyenne.

Le scénario n’est pas toujours aussi fluide qu’il le mériterait. Certains moments sont décrits à minima et auraient mérité plus de développement. Mais l’ensemble reste plaisant et devrait plaire à son public, offrant un prolongement de vie intéressant à cette série mythique. À confirmer de suite dans le tome 2 qui est sorti en même temps que le 1 à l’occasion du lancement de la série en France.

Par , le

Les albums de la série SAINT SEIYA - THE LOST CANVAS