Une vie en bande dessinee

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Biographie

Sortie :
ISBN : 9782756098906

Résumé de l'album Une vie en bande dessinee

Le 21 février 1885, nait à Saint Pétersbourg Alexandre Guitry, surnommé Sacha par sa nourrice russe. Fils du grand acteur Lucien Guitry, à 5 ans il monte déjà avec son père sur les planches devant le Tsar et sa cour, mais c’est l’écriture qui révélera cet auteur magnifique, fécond, qui a laissé 124 pièces de théâtre et 36 films en même temps qu’une profusion de traits d’esprit.

Par Olivier, le 08/06/2017

Notre avis sur l'album Une vie en bande dessinee

Sacha Guitry, auteur prolifique à succès, acteur, metteur en scène, grand amoureux des femmes et faiseur de bons mots aura marqué son époque, autant par la qualité de son écriture que par sa vie, riche de rencontres et d’amitiés.
De sa jeunesse, entre son père, Lucien Guitry et sa mère Renée Delmas, on retiendra que la vie de famille n’est pas le premier sujet de préoccupation. Sacha sera d’ailleurs pensionnaire durant 10 ans, ce qui ne favorisera pas sa scolarité puisqu’il fut exclu de 11 lycées différents. Ses parents finiront par divorcer, sa mère ne supportant plus les nombreuses maitresses de son père dont fit partie la grande Sarah Bernhardt.
Marié cinq fois, toujours avec des actrices, cela n’empêche pas Sacha Guitry de multiplier les liaisons. Est-ce par besoin de séduire, par l’impossibilité de vivre seul, la misogynie affichée de Guitry était peut-être plus un jeu de l’esprit, l’aisance du maniement du paradoxe et une petite pointe de provocation qu’un réel état d’esprit.
C’est d’ailleurs une femme qui sera à l’origine d’une très longue brouille entre le père et le fils avant qu’une reconnaissance mutuelle et l’amour paternel et filial ne les ramène l’un vers l’autre.
Voici une biographie alerte, dont le style enlevé s’inscrit tout à fait dans l’esprit de Guitry.
La lecture est d’une fluidité remarquable, émaillée des mots et réparties de l’artiste.
François Dimberton nous immerge dans le Paris intellectuel de toute la première moitié du XXème siècle où on croise Arletty, Tristan Bernard, Georges Feydeau ou Alain Decaux. L’écriture est brillante, pétillante comme du champagne, servie par ledessin d’Alexis Chabert, à l’esthétisme élégant avec des personnages dont les portraits , sans être totalement réalistes, sont identifiables sans équivoques.
L’esprit de Sacha Guitry flotte dans ces pages où les couleurs délicieusement surannées de Magali Paillat apportent une harmonie et une unité de ton tout à fait remarquables.

Par , le