ROBUR #2 20 000 ans sous les mers

voir la série ROBUR
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

ALBIN MICHEL

Genre :

Action

Science Fiction

SteamPunk

Uchronie

Sortie :
ISBN : 2226147918

Résumé de l'album 20 000 ans sous les mers

Robur et ses alliés ont désormais rejoint la base secrète de la résistance, située sur les côtes glacées de l'Antarctique, lieu secret d'une ancienne cité Atlante, bâtie il y a 20.000 ans, par de mystérieux extraterrestres, la légendaire Atlantis. C'est là, que les savants de la résistance préparent l'arme secrète de la contre-attaque : le "Projet Gabriel".
Mais les envahisseurs Sélénites, ne restent pas inactifs pour autant. Dans le premier album, la reine Sélène a reconnu la Marque des "Logoï " dans l'esprit de Robur.
Les Logoï sont de prodigieux extraterrestres constructeurs de mondes, qui dans un passé lointain, ont envahi la Terre et ont confié une partie de leur science énigmatique aux Atlantes. Les Sélénites, pour survivre, doivent à tout prix capturer Robur et l'obliger à avouer les secrets qu'il détient. Le nouvel adversaire de Robur est Doc Zylber, "l'Homme de Platine" prototype du surhomme nazi, envoyé par l'Empire Germanique des "Ubermensch".
Zylber est l'allié des Sélénites qu'il vénère comme la "Race Supérieure", destinée à dominer l'univers.
Zylber, Gurn et Joséphine Balsamo sont à la tête d'une armada allemande, constituée d'étranges machines, et lancent une attaque massive sur la cité polaire défendue par Robur.
Comment Robur pourra-t-il sauver Atlantis ?

(Résumé provenant du site de Gil Formosa)

Par Isa, le NC

Notre avis sur l'album 20 000 ans sous les mers

A lire absolument !
Ce qui me plait dans Robur en plus du dessin, qui je trouve est à tomber parterre, c'est ce côté intemporel avec toutes ces références à l'univers de Jules Verne.
Autant de voies possibles à explorer, autant de possibilités pour le lecteur de développer son imaginaire, de faire des suppositions sur l'intrigue et les personnages, dont celui de Robur, qui demeurent très mystérieux.
Et puis l'interprétation graphique des sélénites, WOUHAOU la représentation effet métal liquide de Sélène!! Sont des petits bijoux parmi tant d'autres dans Robur, merci monsieur Formosa : o)
Il y a plein d'autres références que j'ai loupé, parmi elles beaucoup que je ne connais sans doute pas.
Après le tome 2, le lecteur a l'imagination qui galope avec tous les indices, mystères qui ont été semés ici et là, épatant !
Il paraîtrait même que ceux qui ont repéré les diverses références littéraires etc. ont déjà des pistes sur la suite des événements ;o)
Ce qui est amusant c'est que cette série me donne envie de découvrir ou de redécouvrir des auteurs comme Jules Verne que j'avais laissé de côté histoire d'apprécier encore davantage les BD.
Pour moi une grande richesse dans Robur et certainement beaucoup à découvrir ... mais cela n'engage que moi bien sur ;o)
A chaque album son lot de surprises et de nouveauté, plus on avance dans l'histoire plus on veut connaître la suite, toujours plus haut, toujours plus fort !
Merci monsieur Lofficier : o)
Pourvu que la série aille au-delà des trois albums prévus, quand c'est aussi réussi on a envie que cela dure longtemps : o)

Par , le

Les albums de la série ROBUR

Nos interviews liées

Jean-Marc Lofficier, scénariste

Sceneario.com: Bonjour Jean-Marc. Votre parcours est impressionnant. Vous envisagiez une telle carrière dans votre adolescence ?
Jean-Marc LOFFICIER: "Carrière" est un bien grand mot, mais oui, déjà au cours moyen, je tapais le journal de ma classe sur l'olivetti de ma mère avec des copies carbone pour distribuer aux copains. J'entamais de vastes sagas romancées que je ne finissais jamais… bonne façon de se préparer au métier. :-) Je me suis mis a faire des BD dès la 5e ou la 4e ce qui m'a très vite permis d'apprendre que je ne savais pas dessiner et donc de gagner du temps.
Plus sérieusement mes premiers textes pros ont été publiés dans LUNATIQUE quand j'avais 16 ans. (Merci Jacqueline Osterrath !)

Sceneario.com: Tout de même, un INKPOT AWARD :o)
Jean-Marc LOFFICIER: Aussi des Eisney et Harvey pour les traductions mais cela reste voté par des poignées de fans ou de pros… Ce n'est pas les Oscars… Ca ne monte pas à la tête.

Sceneario [...]

Lire la suite ›

Gil FORMOSA, dessinateur

Gil Formosa Sceneario.com: Comment es-tu venu à la bande dessinée ?

Gil FORMOSA: Et bien, en décembre 1974, j'ai été engagé au studio artistique des Éditions Dargaud par René Coscinny pour assister Morris. Pendant 4 ans, j'ai dessiné Lucky Luke et Rantanplan pour le Merchandising, pub, dessins animés, affiches de cinéma, etc.… découvrant ainsi les exigences professionnelles, j'avais 18 ans.


Sceneario.com: Il a coulé de l’eau sous les ponts depuis CARGAL ! Pourquoi as-tu arrêté la BD ?

Gil FORMOSA: Pour des raisons qui ne semblent plus si évidentes aujourd’hui !

À l'époque j'étais très jeune, et l'envie de goûter à de nouvelles expériences artistiques m'attira très vite [...]

Lire la suite ›