Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Manga

Sortie :
ISBN : 9782723457880

Résumé de l'album Tome 2

 
Au sommaire de ce tome 2 du collectif Robot, vous trouverez la suite d’épisodes ayant commencé dans le précédent ainsi que des réalisations (histoires courtes ou illustrations) en quelques planches. Les mangakas oeuvrant dans ce collectif se distinguent par le fait que pour ce titre, ils travaillent en couleurs (à de très rares exceptions près), ce qui n’est pas commun en manga, et qu’ils peuvent ainsi s’exprimer différemment que dans des travaux plus "normés"...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Tome 2

 
Il y a un bon moment déjà, le volume 1 sortait. C’était au catalogue des éditions Kami. Puis, beaucoup de temps a passé sans qu’on ait eu de nouvelles de cette série au concept original jusqu’à ce que paraisse enfin ce second tome, aux éditions Glénat, cette fois.

Les avantages et les inconvénients restent les mêmes, mais heureusement, les seconds sont moins nombreux que les premiers !

Pour les inconvénients, par exemple, je dirais que tant de temps entre ces deux parutions font qu’il est quasiment impossible de prendre connaissance des chapitres 2 si on n’a pas repris la lecture des chapitres 1 juste avant. Ou bien, c’est au risque de prendre un train en route et de ne rien y comprendre. "Dans toute lecture à épisodes, c’est pareil", me direz-vous. Vous n’aurez pas tort. N’empêche que les rythmes de parution des BD manga sont tels que la lecture d’un "tome précédent" est plus fraîche quand il a fallu n’attendre que deux ou trois mois pour avoir la suite que quand il faut attendre... deux ans comme c’est le cas pour Robot !

Après, les avantages sont les suivants : découvrir des auteurs et leur travail, retrouver dans ce tome 2 le trait d’un artiste qu’on avait apprécié dans le tome 1, profiter de manga tout en couleurs, profiter de ces planches en grand format, aussi, quoi que là, j’émettrais un bémol dans la mesure où à voir comment les polices de caractères sont grandes, je suppose que tout est reproduit en grand format mais que peut-être le travail original a été fait à la même échelle que le format manga traditionnel...

Ce que j’ai particulièrement aimé ? Les illustrations de Range Murata, les superbes aquarelles de Miggy, le concept de Ebony & Ivory où l’artiste joue sur l’arrivée de la couleur dans des planches initialement en noir et blanc, et la dernière histoire dont on ne sait plus trop si elle peut être lue dans les deux sens, tout comme on se l’était demandé pour l’histoire du même auteur qui était parue dans Robot T1.

Robot reste une publication intéressante. Mais attention : à trop attendre l’opus suivant, on pourra finir par se lasser : comme dans tout collectif, on n’aime jamais 100% du recueil. Attendre une éternité pour découvrir un pourcentage partiel d’un ouvrage, c’est risquer de se lasser et de passer à autre chose...

(Neuf volumes parus, au moins, à la date de cet avis. Mais 2 seulement en VF si je ne me trompe pas)
 

Par , le

Les albums de la série ROBOT