Robin, année un

Dessinateurs :




Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

URBAN COMICS

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782365774130

Résumé de l'album Robin, année un

(Batman Chronicles: The Gauntlet, Robin Year One 1 à 4)
Batman tente depuis quelques temps de piéger le caid Joe Minette. Il suit ses hommes et protège en parallèle ses indics. Mais dans la même période il est en train d'initier le jeune Robin pour qu'il puisse devenir son partenaire. cette nuit, alors que Robin passe son test final il se retrouve mélé à l'affaire Minette, procurant ainsi à Batman et Gordon les preuves qui leur manquaient... Petit à petit, le jeune Robin gagne donc en confiance et au grès des missions avec Batman il gagne en popularité. Néanmoins, Two Face commence à s'agacer, ce gamin est un peu trop efficace !

Par Fredgri, le 22/09/2014

Notre avis sur l'album Robin, année un

Cet album revient sur Robin, son initiation et ses premiers pas en tant que partenaire de Batman. Il s'agit bien sur du tout premier Robin, Dick Grayson, qui deviendra ensuite Nightwing. On est très attaché à ce premier véritable sidekick, sa volonté de faire ses preuves, de convaincre son mentor, d'autant qu'il est très charismatique et qu'en parallèle le chevalier noir reste en second plan, laissant la place au garçon, à ses premières expériences de justicier, en solo, ses cours au collège, ses premiers véritables béguins etc.

Ainsi, le choix de rassembler le prestige format "The Gauntlet" et la mini série "Year One" est vraiment judicieux. Les deux histoires sont complémentaires et présentent en effet l'évolution du personnage en insistant bien, et habilement, sur sa jeunesse, sur le côté initiatique de ces premières aventures qui vont pousser le jeune héros jusqu'à ses derniers retranchements.
Evidemment, les scénaristes inscrivent aussi ce parcours dans une logique de comics de super héros, c'est bourré d'action, de multiples rebondissements, c'est frais, assez léger, même si, au fond l'ambiance polar est plutôt pesante.
Toujours est-il, aussi, que cette jeunesse de Robin pose des problèmes de conscience, que ce soit pour Alfred, le commissaire Gordon ou simplement tout ceux qui a un moment donné mettent en parallèle le rythme de vie de Bruce Wayne et le danger auquel est perpétuellement confronté Dick. N'y a t il pas un peu d'inconscience dans ce partenariat, même si Robin est amplement capable de s'acquitter des missions qui lui sont proposées.
Néanmoins on devine que se glissent déjà les premières graines qui sépareront plus tard les deux héros... L'exigence de vie, l'extrême précarité de cette vie sur le fil du rasoir ! Robin est peut-être le chef de fil de ces jeunes héros qui vont ensuite pulluler (allant jusqu'à former carrément les jeunes Titans), il n'en demeure pas moins que ce sacrifice de soi va progressivement lui peser !

En attendant, on a deux récit magnifiquement bien écrits, avec beaucoup de finesse. Le Gauntlet, illustré par Lee Weeks, est tout simplement parfait, il nous renvoie au Batman Year one de Miller et Mazzucchelli, en mettant vraiment l'accent aussi sur le côté polar sombre et violent. La mini série Year One est plus lumineuse, mais ça vient du dessin de Pulido qui se rapproche bien plus de gens comme Steve Rude, avec un traitement couleur plutôt flashy et vif !

Très très bon album, très conseillé !

Par , le