Rien à déclarer

Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Adaptation

Humour

Sortie :
ISBN : 9782756026190

Résumé de l'album Rien à déclarer

 Lors du passage à l'espace Schengen la vie des douaniers d'un poste Franco-Belge va être totalement bouleversé. Ils vont devoir apprendre à vivre et à travailler ensemble, la lente marche de l'Europe est inéluctable, mais comment concilier ces nouveaux enjeux avec l'amour de sa patrie ?

Par Pek, le 03/02/2011

Notre avis sur l'album Rien à déclarer

 Autant le dire tout de suite : Si vous avez déjà vu le film vous risquez de ne pas apprécier la BD outre mesure et si vous avez déjà lu la BD vous risquez de ne pas rire autant que les autres spectateurs durant le film. En ce qui me concerne j'ai d'abord vu le film puis lu la BD et je dois dire que je pense que cet ordre est la meilleure solution. En effet, le film est réellement une bonne surprise. Que ce soit Danny Boon ou Benoît Poelvoorde, ils jouent admirablement bien leur rôle et réussissent un art bien difficile : Nous faire rire ! L'histoire, d'apparence fort simple est en fait assez profonde (si, si ...) Au delà des rires et des gags se cachent des problématiques bien plus complexes comme les relations familiales, le patriotisme ou encore le racisme. Ces thèmes sont abordés avec légèreté et simplicité mais restent néanmoins omniprésents. A ce stade de ma chronique vous devez vous dire que si vous aviez voulu voir une critique du film vous ne seriez pas venu sur un site dédié à la bande-dessinée ?!? Et bien nous touchons là au gros problème de cette bande dessinée justement ! Le scénario n'est en rien différent de celui du film, il s'agit d'une adaptation parfaite, au gag près, au millimètre près, au détail près ... Cela peut-être considéré comme sa force, les fans du film prendront plaisir à voir le rendu papier de leur chef d'oeuvre. D'un autre côté le fan de bande dessinée ne trouvera dans cette adaptation aucune fantaisie ni aucune nouveauté par rapport au film puisqu'il ne s'agit que d'une succession de cases dessinées tirées du film ! Ainsi, ni les cinéphiles, ni les bédéphiles ne trouveront leur compte !

La seule solution envisageable pour régler ce problème est la plus simple : Que les cinéphiles aillent profiter de cette excellente comédie française au cinéma et que les bédéphiles découvrent la bande-dessinée pour profiter pleinement de l'intrigue. Mais il subsiste un problème pour les personnes qui comme moi sont à la fois cinéphiles et à la fois bédéphiles ! Que faire ? Et bien je vous conseille d'aller voir le film en salle AVANT de lire cette bande-dessinée car même si vous êtes déçu par l'adaptation dessinée vous aurez au moins bien ri pendant 1h30 et vous n'aurez pas tout à fait perdu au change !

Ainsi, il me reste à vous souhaiter une bonne tranche de rigolade, en film ou en BD !

Par , le

Nos interviews liées

L'Irlandais Tome 2

Sceneario.com : Arnaud , Eric, bonjour. Nous avons le plaisir de vous retrouver pour l’arrivée du tome 2 de l’Irlandais tout juste sorti de presse pour Angoulême. Alors, quelques mois plus tard, avec un peu de recul qu’est-ce que l’expérience du tome 1 vous a apportée pour la suite de la série ?
Arnaud Guillois : Le tome 1 m’a permis de poser les bases de mon histoire, les personnages et les décors, dont on en retrouve certains dans le tome 2. Comme notre collaboration sur le tome 1 s’était très bien passée, j’avais hâte de voir les pages mises en couleur (surtout pour certains passages). Et cette fois encore je n’ai pas été déçu. Eric comprend vraiment ce que je veux. Même si je lui envoie à chaque fois un petit brief, et cette fois-ci des docs couleur, Eric reprend tout ça à sa sauce et fait sa propre cuisine [...]

Lire la suite ›