RIC HOCHET #1 Traquenard au Havre

voir la série RIC HOCHET
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Aventure

Policier

Sortie :
ISBN : 2803601044

Résumé de l'album Traquenard au Havre

Deux enquêtes sont proposées :

Raccompagné à son domicile par Ric Hochet, le Commissaire Bourdon est renversé par un véhicule dont le conducteur fuit après son forfait. Toutefois, le fonctionnaire de police n’est pas au bout de ses surprises puisqu’il est l’objet d’un cambriolage qui le prive d’un dossier top secret remis par son chef. Toutefois, une empreinte digitale lui permet de retrouver le voleur présumé. Ce dernier lui oppose un alibi en béton. Stupéfaits, Ric et le Commissaire admettent qu’ils font l’objet d’un coup monté. Par qui et pourquoi ?

Au Havre, lors d’une course effrénée en auto, Ric Hochet est accroché par un automobiliste qui lui avoue être à la poursuite des kidnappeurs de son unique enfant. Le journaliste propose illico son aide pour remettre la rançon exigée pour la libération du petit séquestré. Mais la rencontre ne se passe pas comme prévu et les bandits repartent avec l’argent. Ric Hochet se lance à leur poursuite sur les quais du port.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Traquenard au Havre

Parues dans le journal de Tintin en 1955, les deux enquêtes intitulées « Signé Caméléon » et « Traquenard au Havre » ont été regroupées pour constituer le présent recueil qui ouvre cette longue série.
Le premier dossier évoque le thème de la vengeance tandis que le deuxième celui de la jalousie.

Ric Hochet, l’ancien petit crieur du journal de la Tribune s’adonne, lorsque les évènements le requièrent, à sa deuxième passion après le journalisme qui est le métier de détective. Il accompagne avec ferveur le Commissaire Bourdon dans ses investigations et pousse même le vice jusqu’à le supplanter dans le dénouement des énigmes.

Bien que cette bd ait un peu vieilli, il est toujours agréable de replonger à la source de cette série mythique qu’André-Paul Duchâteau et Tibet, anciens complices depuis les studios bruxellois de Walt Disney, ont réalisée. On conviendra que les traits des personnages sont incertains. L’apparence physique et surtout la figure de Ric, me rappelant celle de Jean Marais, l’acteur français de cinéma, ne sont pas celles que nous connaissons aujourd’hui.
Une différence notable subsiste toutefois entre les deux histoires, les traits dans la seconde s’étant franchement améliorés.

Par , le

Les albums de la série RIC HOCHET

Nos interviews liées

Interview de Tibet

Sceneario.com : Bonjour Tibet, en préparant cette interview, j'ai parcouru Internet et me suis aperçu que l'on trouve beaucoup plus d'éléments sur Ric Hochet et Chick Bill que sur vous-même.
Tibet :
C'est parce que je suis en définitive un gars quelconque. Ce sont mes personnages qui sont importants. Moi, je suis un vieux monsieur qui reste chez lui et qui dessine. Je ne suis rien d'important, je ne suis pas détective, je ne suis pas cow-boy, je ne suis pas acrobate.

Sceneario.com : Dans les éléments glanés sur Internet, on retrouve les biographies classiques qui retracent votre parcours : Disney, Journal Tintin, responsable aux les éditions Le Lombard.
Tibet :
Je ne suis plus responsable au Lombard depuis longtemps. J'ai été directeur artistique pendant quelques années mais maintenant c'est fini. Ils n'ont plus besoin de moi. Ils ont maintenant un directeur éditorial, Yves Sente, qui est très capable, qui a appris son métier au Lombard qui fait un choix d'albums que je trouve formidable [...]

Lire la suite ›