Rêver Eve

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Onirique

Philosophie

Sortie :
ISBN : 2888900904

Résumé de l'album Rêver Eve

Les vacances se déroulent paisiblement pour Azur et sa compagne Léa : « Sea, sex and sun » selon l'adage habituel. Cet après-midi là, Azur s'endort sur la plage et rêve qu'un orque sort de l'eau pour lui foncer dessus. Léa lui assure que ce n'est bien qu'un rêve, mais Azur est perturbé par l'intervention d'un enfant qui lui parle de cet orque, et la vision de son après-midi dans une bande dessinée. Est-ce un rêve, la réalité, une coïncidence ??? Azur commence à se poser beaucoup de questions, d'autant que le gamin reparaît. Il semble bien connaître Léa alors qu'elle prétend le contraire. Beaucoup d'interrogations s'entrechoquent dans le cerveau d'Azur mais Léa elle-même ne semble plus dans son état normal.
Azur est victime d'un accident à la piscine et il se « réveille » au Mont Saint-Michel, où l'accueille l'enfant. Le mystère s'épaissit.

Par Beuleu, le NC

Notre avis sur l'album Rêver Eve

Ce  Rêver Eve  est en fait l'intégrale de  la traversée onirique d'Azur Daffodil  ( 2 tomes parus respectivement en 2002 et 2003). Le format est environ celui d'un A5, et le prix assez modique du coup pour ces 160 pages. Le changement de format n'est pas gênant par rapport au trait de Kelilan qui ne fourmille pas de détails. Au contraire je dirais même que ce format lui sied mieux. Et on apprécie quand même l'évolution du trait de Kélilan entre le début et la fin : il s'affine, se fait moins statique. Les couleurs prennent aussi un peu de texture au fur et à mesure de l'avancée.
Côté scénario, amateurs de BD lobotomisantes ou décontractantes, passez votre chemin ! Attendez le retour de vacances de vos neurones pour vous plonger dans cette histoire qu'on peut qualifier d'onirique, philosophique, métaphysique, mystique ET biblique. Bref, on peut voir ça comme un mélange d'Alice au pays des merveilles mâtiné de Matrix, ce qui en fait une BD originale. Elle est à la fois déconcertante mais hyper intéressante, car une seule lecture ne suffit pas à mon avis à tout appréhender.
De quoi occuper quelques heures, et une bonne preuve que les BD, ce n'est pas que pour les enfants !!!

Par , le