RESIDENT EVIL #1 Marhawa Desire

voir la série RESIDENT EVIL
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KUROKAWA

Genre :

Horreur

Jeux vidéos

Manga

Seinen

Sortie :
ISBN : 9782351428085

Résumé de l'album Marhawa Desire

L’éminent professeur de biotechnologies Doug Wright est appelé par la très réputée école Marhawa. Sa directrice, qui fut aussi sa maîtresse, veut qu’il enquête sur un mal étrange qui a touché une élève. Une adolescente s’est, en effet, transformée en une sorte de zombie assoiffé de sang.

L’école est isolée dans la jungle, près de Singapour. Sa direction fait tout pour dissimuler le drame et refuse à Wright d’alerter, comme il le souhaite, la B.S.A.A, organisme international de lutte contre le bioterrorisme. Pour lui, seul les agents du B.S.A.A peuvent encore juguler le mal, d’autant qu’il ne parvient pas à en trouver l’origine malgré l’aide active de son neveu, Ricky Tozawa.

D’où vient donc ce mal mystérieux ? Est-il aussi contagieux que ne le redoute le professeur ?

Par Legoffe, le 13/07/2012

Notre avis sur l'album Marhawa Desire

Alors que le sixième volet du jeu vidéo Resident Evil est annoncé pour octobre, Capcom lance un manga reprenant les ingrédients et certains personnages du jeu. L’éditeur souhaite visiblement que le projet ait un large retentissement car il publiera chaque tome simultanément au Japon et dans dix autres pays, dont la France.

Sur le fond, il faut avouer que l’on est toujours un peu méfiant lorsqu’une bande dessinée est publiée en exploitant une licence de jeu vidéo. Le scénario, en effet, est souvent minimaliste. Alors que dire lorsqu’il s’agit d’un pur jeu d’action, de type “survival horror” ?

Et pourtant, à ma grande surprise, je me suis laissé happer par l’histoire ! L’intrigue est bien amenée et les auteurs entretiennent le mystère autour de l’origine du mal. Nous ne sommes pas dans du récit de zombies basique, mais dans une véritable enquête. S’y ajoute le concept étrange de l’école Marhawa, qui éduque les futures élites dans un complexe incroyablement moderne et surdimensionné, dont le paradoxe est d’être assez isolé du Monde. L’ambiance est donc rapidement pesante, tout en offrant des moments de légèreté grâce aux nombreux ados que côtoient nos deux héros, le professeur Wright et son neveu. Mais que les fans de la série se rassurent, nous croisons aussi Chris Redfield et son équipe du B.S.A.A, même s’ils ne sont pas au courant, pour l’instant, du drame qui se trame à Marhawa.

La galerie de personnages proposés est également un atout pour la série, tout comme le graphisme qui est vraiment de qualité.

Kurokawa nous offre donc une série d’horreur qui démarre bien. Si la suite est du même niveau, le manga devrait rencontrer un joli succès qui ne devra pas tout à son nom.

Par , le

Les albums de la série RESIDENT EVIL