REIGN #2 Seconde chance

voir la série REIGN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Action

Sortie :
ISBN : 9782302007192

Résumé de l'album Seconde chance


A l’instar de Philadelphie qui a subi les premières attaques de REIGN, tout le pays est maintenant sous la menace bien concrète d’attaques de plus en plus meurtrières.

Alors que l’équipe d’Adam Nexe était sur le terrain, Elisha Baekinski, elle, était sensée devoir se plier aux contrôles de la NSC qui voulait s’assurer qu’elle ne serait pas l’élément incontrôlable qu’ils redoutaient de réintégrer. Mais cette mentalité rebutait la jeune femme et elle fit son choix, se soustrayant à leurs espaces sécurisés pour pouvoir agir en électron libre contre REIGN.

Malgré tout, la NSC semblait quand même vouloir s’offrir ses services. Une unité appelée 3ème escadre lui a donc donné rendez-vous sur le lieu où le président Norman Ford allait faire un discours pour rassurer la population et où il allait en profiter par là même pour présenter son projet en faveur de la création de milices privées, compte tenu de la situation.

Il y a des rendez-vous qu’il ne faut pas manquer parce qu’on peut y apprendre des choses ou parce qu’on peut y rencontrer des gens. Mais il y en a d’autres au cours desquels l’interlocuteur n’est pas forcément celui en face duquel on pensait se retrouver...
 

Par Sylvestre, le 07/10/2009

Notre avis sur l'album Seconde chance


On se rappelle bien entendu tous des attentats du 11 septembre 2001 et de l’émotion qu’ils avaient suscitée aux quatre coins de la planète. Mais on a tous entendu parler aussi de ces théories qui se sont mises à circuler ensuite comme quoi l’état américain avait peut-être eu des intérêts à ce que cela se produise. Et comme l’adage "plus c’est gros, mieux ça passe" venait étayer ces horribles hypothèses, le monde s’est mis à douter...

Dans ce tome 2 de Reign, c’est un peu ces sensations qui nous assaillent. Des éléments sont donnés qui laissent largement penser que les autorités peuvent être en partie derrière REIGN ou qu’au moins elles peuvent profiter de la situation pour tirer leur épingle du jeu, notamment en ce qui concerne des mesures politiques qui se mettent à passer facilement quand, en temps normal, il y aurait eu des levées de boucliers...

Elisha Baekinski est au cœur de l’action dans ce second opus. Adam Nexe qui apparaissait sur la couverture du tome 1 lui a d’ailleurs laissé la place sur celle de ce second opus. On la suit effectivement de près et elle joue pour nous le rôle de la petite fourmi qui va tout renverser. Parce qu’elle affiche de la réussite dans ses actions, parce qu’elle a réussi à faire rempiler un as de l’informatique accessoirement petit ami de sa sœur qu’elle n’avait plus revue depuis des lustres, mais aussi et surtout parce qu’impuissants, on va la voir se rapprocher dangereusement d’un piège qui lui est tendu...

A ce sujet, on reprochera peut-être aux scènes clôturant cet album quelques éléments qui viennent un peu casser le côté millimétré de l’action... Par exemple, que la NSC veuille remettre la main sur Baekinski coïncidant avec le fait que le chef de REIGN se déclare en public (ce qui conduit au suspense final) laisse penser que Baekinski aurait été bien plus inspirée de rester discrète ! Pas très futée, sur ce coup-là, la belle ! Tout comme elle ne l’est pas vraiment, discrète, lorsqu’elle escalade la structure métallique en haut de laquelle elle va se jucher pendant le discours du président : elle fait passer les tireurs d’élite – mais à la solde de qui sont-ils réellement ?! – pour des aveugles !!! M’enfin...

Cela dit, la lecture est un vrai moment de plaisir. Action, rythme, mise en place de nouveaux personnages et promesses de nouveaux enjeux, tout cela porté par un superbe dessin... Ce tome 2 a la qualité qu'on lui espérait. On en redemande !
 

Par , le

Les albums de la série REIGN

Nos interviews liées

Yiu, Premières Missions Tome 5 : Exfiltration Geisha

Sceneario.com : Vax, le dessin ne se démarque pas trop de la série mère, était-ce pour ne pas blesser les fans de la première heure?
Vax :
Je n'ai pas vraiment eu à me forcer pour coller à l'univers graphique de la série mère, ce genre de décors, de persos, c'était exactement ce que j'aimais dessiner avant de faire de la bd, du coup c'est assez naturellement que je me suis mis dans le bain. Et oui, c'est certain que le but était de garder une certaine homogénéité entre les deux séries, même si en regardant bien on trouve beaucoup de différences au niveau dessin. Je dirais même que d'albums en albums, je me sens de plus en plus libre d'apporter des choses qui n'existaient pas forcement dans la série mère, comme ce coté japonisant qu'on retrouve dans les tomes 2 et 5.    


Sceneario.com : Vax, Souhaiterais-tu diversifier ton talent de dessinateur en t'attaquant à un ou d'autres genres que la science-fiction ? Si oui, lesquels ?
Vax :
J'aime beaucoup le médiéval fantastique, les series plus actuelles et réalistes m'intéressent également, et j'ai une envie d'album humour sur des ninjas que je traine depuis quelques temps [...]

Lire la suite ›

Interview de Téhy, auteur avec Lalie de L'ange et le dragon

Sceneario.com : Bonjour ! "Téhy"... Forcément, ce nom dit quelque chose aux amateurs de bandes dessinées, notamment à ceux qui connaissent tes réalisations et à ceux qui ont déjà lu une première interview que tu avais accordée à Sceneario.com en janvier 2003, mais pourrais- tu quand même te (re)présenter ?
Téhy : Je suis un modeste auteur BD, partagé en deux parties : une partie "Jim" multipliant les expériences BD humour, avec différents titres, différents formats, différents types d'humours, et une partie "Téhy" plus axée sur les scénarios "fantastiques", avec moins de morceaux d'humour à l'intérieur ^^ . Mais là aussi, avec une tendance à vouloir essayer des projets différents, décalés, comme avec le projet YIU (7 tomes de 72 planches) ou sa série parallèle Premières missions [...]

Lire la suite ›

TEHY

Sceneario.com: Bonjour et merci d'avoir accepté de répondre à mes questions. Tu portes deux noms de scène, tu as plusieurs métiers (dessinateur, réalisateur, scénariste.), alors finalement, comment te décrire ?

Téhy: Plutôt un scénariste, je suppose, en phase d'apprentissage perpétuel, mais content à chaque fois que j'ai l'impression - subjective, forcément - de faire des progrès, de savoir un peu mieux raconter. Je considère ces années comme une sorte de passage pour apprendre à raconter des histoires, à s'y frotter, tester, jouer à essayer de s'épater, et toutes ces choses là. A côté de ça, dessinateur ou réalisateur, ce n'est jamais que des façons de faire passer les idées.

Sceneario.com: Ton métier de scénariste t'a conduit vers différentes histoires, dont celle de « Fée et Tendres Automates » qui se conclut ce mois ci. Après des péripéties tumultueuses tant dans la fabrication de la série que dans son récit, le troisième et dernier tome arrive enfin [...]

Lire la suite ›