Regards croisés

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

KSTR

Genre :

Drame

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782203003736

Résumé de l'album Regards croisés

Max et Sophie vivent leur histoire de couple sans vagues, dans un immeuble sans particularité. Ah, si, il y a le voisin, un peu à part, qui s’enferme parfois dans des crises de délire au beau milieu de la nuit.  Il y a aussi le vieux monsieur d’en face qui dit faire un documentaire sur les pigeons mais qui semble surtout intéressant de filmer la vie des gens du quartier.

La vie s’écoule donc dans la normalité et chacun pense connaître l’autre, en tout cas en apparence. Jusqu’au jour où…

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Regards croisés

Dans la vie, nous passons notre temps à croiser des gens. Avec certains, nous pouvons parler, partager parfois de longs moments. Avec d’autres, c’est juste un regard, une ombre furtive dans l’escalier, un visage derrière une fenêtre… Autant de personnes qu’on ne connaît pas, qui nous sont indifférentes ou que nous jugeons sans les connaître.

C’est de ces constats que part Gilles Aris pour son premier scénario. Il joue sur les faux-semblants pour tenter de démontrer combien les gens jugent sur les apparences et combien la normalité peut parfois cacher des drames pour qui veut bien se donner la peine de s’y pencher. En d’autres termes, quelles vies, quelles personnalités se cachent derrière les portes de vos voisins ?

Le lecteur suit donc le destin de plusieurs personnes aux vies banales. Mais un drame va venir bousculer l’histoire.

Dès le début du récit, l’ambiance est étrange. On sent déjà que les protagonistes vont vivre des moments difficiles même si rien ne laisse présager ce qui va vraiment arriver. Le découpage et les dessins très particuliers de Cadène sont tout à fait dans le ton. L’utilisation des couleurs pour favoriser la lecture est originale. La teinte générale des cases varie selon le personnage qui vit ladite situation. Cela, ajouté au crayonné spontané du dessinateur, donne un ensemble un peu mystérieux et qui heurtera certainement les amateurs de classicisme.

Vous l’aurez compris, le graphisme de cet album est une affaire très personnelle de goûts. J’ai trouvé le travail plutôt intéressant.
En revanche, je n’ai pas été totalement convaincu par l’histoire elle-même. Il lui manque un peu de relief, de consistance. Les pages se lisent, mais sans un enthousiasme débordant. En fait, on espère toujours être surpris mais cela n’arrive quasiment pas. N’oublions pas, toutefois, qu’il s’agit d’une première œuvre et que, l’expérience aidant, on peut espérer du scénariste un travail plus haletant dans son prochain livre.

Par , le