REALITY SHOW #1 On Air

voir la série REALITY SHOW
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Action

Anticipation

Policier

Sortie :
ISBN : 2871294992

Résumé de l'album On Air

Imaginez un monde dans lequel l'homme ait délégué toute son activité, tout son travail à des machines et des robots. Imaginez la forme que pourraient prendre les loisirs dans ce monde...
Dans un Barcelone futuriste, un nouveau genre de policier a vu le jour, ces hommes travaillent pour médiacop, une multinationale du divertissement. Ces policiers d'un genre nouveau sont à la fois des acteurs et des policiers, leurs enquêtes ainsi que leur vie privée sont filmées constamment. La star de ces policiers est Norman Barron. Venant de perdre son coéquipier, mediacop recherche une nouvelle coéquipière pour le remplacer. C'est là qu'intervient le personnage de Oshii, aspirante à l'école de police, elle regarde les aventures de son héros favori : Barron. Quand elle entend que mediacop recherche une nouvelle coéquipière pour Barron elle va tenter sa chance ( comme des milliers personnes qui l'ont tente pour le loft, star academy.....)

Par Myrddin, le NC

Notre avis sur l'album On Air

Attention, à tous ceux qui ont regardé le Loft, Star academy et autres émissions de pseudo télé réalité, cet BD s'adresse à vous. En effet imaginez ce concept poussez à son paroxysme, comme dans les snuff movies, ou bien encore le film Strange Days. Morvan reprend donc ce concept et en fait un instrument au service des gens, et un divertissement pour la population.
Dans ce premier tome Morvan introduit son sujet avec brio. Les personnages sont très attachants, particulièrement Oshii qui va découvrir le monde de la télé à ses dépends. Mention spéciale pour le méchant qui nous fait froid dans le dos. Le dessin peut surprendre au premier abord mais on finit par s'y habituer, et les expressions de visage des personnages sont très bien pensées. Enfin, le découpage des cases et le rythme du scénario ne nous laisse pas un moment de répit. Donc voilà un gros coup de coeur destiné à tous ceux qui affectionnent les univers cyberpunk, et la dérive que pourrait prendre notre société dans les années à venir.

Par , le

Mais comment un scénariste peut-il écrire autant d'histoire sans s'y mélanger les crayons?
Morvan signe le tome 1 de cette nouvelle série qui se présente très bien. Le décors est placé, les personnages présentés, l'action en cours, et nous voilà entraîné dans des reality show autre, mais tellement similaires, à tous ceux qu'on nous fait bouffer à longueur de journée sur nos écrans de TV. Voyeurisme à la télé, et maintenant voyeurisme dans la BD, et si en fin de compte on aimait vraiment ça.
Je regrette quelque peu les dessins qui me semblent parfois maladroits, comme sur certaines bouches des personnages, mais rien de bien grave pour apprécier au mieux cette BD.
Un petit détour sur cette BD vaut réellement le coup.

Par , le

Comme tout le monde la dit, nous avons le concept de real tv adaptée a la bd. Tout en montrant l’envers du décor, ce que l’on ne voit jamais a la télé. Et le plus intéressant est le cynisme qui se dégage des personnages qui ‘vivent’ de ça. Cela plaira énormément à tout les gens qui, comme moi, n’aime pas ce type d’émissions. Et cela ferait presque oublier qu’il y a une vraie enquête ou le but du tueur est très mystérieux. J’espère que le tome 2 apportera plus d’info en gardant cette atmosphère assez glauque entre le réel et le vu a la télé.

Par , le

Morvan réussit ici un grand scénar.
Sur le thème de la Trash-Tv, qui déchaîne les passions, entre partisans et opposants, il n'était pas facile d'éviter la critique facile, par le biais d'une histoire cousue de fil blanc, avec des références à certains programmes que je ne citerais pas ici(ils ont déjà bien assez de pub comme ça.).
L'auteur de Sillage réussit astucieusement à mêler une intrigue policière fantastique à un pamphlet contre la "TV réalité", et surtout à faire un scénar qui tient la route,poussant ce concept à l'extrême, jusqu'à ce que ses principaux acteurs en soient même écoeurés!! Le dessin de Porcel quant à lui, est parfaitement adapté, les personnages sont bien maîtrisés, et expressifs à souhait.
La fin présage de très bonnes choses pour la suite de ce petit bijou.

Par , le

Les albums de la série REALITY SHOW

Nos interviews liées

SERIAL KILLERS nouvelle collection chez Glénat

Aubert pour Sceneario.com: Jean-David, comment êtes-vous arrivé sur cette nouvelle collection chez Glénat ? Qui a proposé ce thème ? Vous, Stéphane Bourgoin ou votre Editeur ?

Jean-David MORVAN: Je suis un enfant des serial killers, même si ça parait bizarre à dire. A 12 ans, j'ai lu Dragon Rouge, le livre de Thomas Harris qui précède le Silence des Agneaux. Après, et pendant des années, il n'y avait que des histoires de serial killer, tout le temps, partout : Cinéma, romans etc. Y'en avait qui étaient passionnantes, mais au bout d'un moment, c'était lassant. Il y avait toujours des scènes gores, d'autopsies. Je m'en suis un peu lassé. Un jour, Séverine Tréfouël, avec qui je travaille sur divers projet, m'a parlé de ça, en me disant que cet aspect psychologique des serial killers était très intéressant, avec une approche différente des gens par rapport à ma génération, même si nous n'avons pas tant d'années de ça de différence [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›