RAGHNAROK #5 Tempus Fugit

voir la série RAGHNAROK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

TCHÔ ! LA COLLEC...

Genre :

Humour

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782723454049

Résumé de l'album Tempus Fugit

Dur dur d'être un petit dragon ! Cette fois ci, Raghnarok en a vraiment marre, marre de s'écraser en bas de la falaise à chaque fois que ça mère veut le faire voler. Si elle veut se débarrasser de lui, ce n'est pas un problème, il s'en va !!! Et c'est la fugue, baluchon sur l'épaule et sa fée Najette à la suite.
Ah, si seulement il pouvait être déjà grand, allez, 10 ans plus vieux, juste pour voir la tête de sa mère quand il sera grand, fort et redoutable !!! Et si c'était possible ? En tout cas c'est ce que lui propose la sorcière chez qui il atterrit ...

Par Beuleu, le NC

Notre avis sur l'album Tempus Fugit

Lentement mais sûrement dit-on : 2 ans ½ d'attente pour ce T5 de Raghnarok, mais le résultat en vaut la peine, l'attente est récompensée par de nombreuses surprises.

Tout d'abord, les couleurs informatiques des 4 premiers tomes laissent la place avec bonheur aux couleurs directes. C'est certes un peu moins « flashy » mais le thème de ce tome s'y prête bien. Et ces couleurs sont vraiment très sympas, plus subtiles que les couleurs informatiques. Le trait de Boudet est toujours aussi précis et efficace. Quel bonheur de voir les personnages 10 ans plus vieux, on les reconnaît sans problème, et ils ont bien 10 ans de plus pourtant !!!

Ensuite, ce tome est une histoire complète et non pas une suite de gags. Bien que le thème central soit un peu plus sérieux que d'habitude, Boulet continue néanmoins à nous faire rire grâce à de nombreux détails dans les cases, la mise en scène, des phrases qui tuent dans les dialogues ... Les zygomatiques ne chôment pas !!!
L'apparition du personnage de Carlotta, « un peu » foldingue, nous laisse présager de bons gags à venir pour la suite. Je n'en dirai pas plus, vous n'avez qu'à lire ce tome pour savoir qui donc est cette Carlotta.

Bref, encore un tome de pur plaisir, à mettre entre toutes les mains, et notamment entre celles des enfants, bien entendu toujours persécutés par des parents qui ne les aiment pas, c'est bien connu ;) !!!

Par , le

Les albums de la série RAGHNAROK

Nos interviews liées

BOULET pour NOTES (Editions Delcourt)

BOULET pour Notes, sa série aux Editions Delcourt. Interview réalisée à Saint Malo, Qaui des Bulles 213.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Boulet pour Raghnarok 5

Sceneario.com : Bonjour !
Ce tome 5 est une histoire complète assez sérieuse, contrairement aux 4 tomes précédents constitués de gags. Pourquoi ?

Boulet : Ca faisait très longtemps que j'avais envie de passer à ce format, mais au début le magazine ne le permettait pas du fait de sa forme, quand on est passé à la version reliée du mag, la tentation de faire une longue histoire est revenue, j'étais dans le tome 3 à ce moment là... Je m'étais dit que le tome 4 serait le one shot, et finalement je me suis dégonflé sur le coup et je l'ai repoussé. Le monde de Raghnarok se prête aux histoires longues... Quand on doit décrire un univers fantastique, c'est frustrant de devoir se cantonner à une seule page avec la contrainte de la chute à chaque fois. Un dragon géant par exemple, c'est quand même plus agréable de pouvoir le faire se balader sur quatre pages plutôt qu'une seule !


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Le Voeu de Marc

Sceneario.com : Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez vous vous présenter en quelques mots ?
Lucie Albon: J’adore la patouille et le bidouillage avec un petit faible pour le dessin et la peinture.
Boulet: J 'adore le racontage et le gribouillage, je passe mon temps à écrire des histoires.

Sceneario.com : La première question qui me vient c’est de savoir si cet album correspond à un souvenir d’enfance, des rêves de lutin qui exaucent des vœux ?
Lucie Albon:Il faudrait poser cette question aux scénaristes, je leur transmet.
Boulet:L'idée des lutins venait de Nicolas... Un gamin faisait des voeux et chaque voeu se retrouvait incarné sous forme d'un petit lutin... L'idée des voeux et des lutins m'a très naturellement ramené vers l'univers des contes.

Sceneario.com : C'est important le fait que vous ayez mis cette histoire dans le cadre scolaire ?
Boulet: Personnellement, je ne me suis pas posé la question du pourquoi quand Nicolas m'a montré des bribes d'histoires situées dans l'école [...]

Lire la suite ›

Boulet, un auteur complet...

Sceneario : Bonjour ... Gilles, parce que Boulet, ça fait toujours un peu bizarre ^_^
Désolé de devoir poser la question habituelle, mais pourrais-tu rappeler un peu ton parcours ?

Boulet : Mon parcours n'a rien d'inhabituel... Après un bac arts plastiques, je suis rentré aux beaux-arts de Dijon, j'y ai appris beaucoup de bases en dessin, après quoi, j'ai changé de voie pour me retrouver aux arts déco de Strasbourg. Comme je manquais un peu de sous, j'ai commencé à démarcher avant même d'être sorti de l'école, et c'est grâce au concours de BD du festival de Sierre que j'ai été remarqué par Jean-Claude Camano qui m'a "enrôlé" dans Tchô!
Sceneario : A ta sortie des Arts déco de Strasbourg, tu te retrouves à bosser pour Tchô (magazine jeunesse de Glénat), avec des pointures comme Zep et consorts (Tébo, Buche, Téhem ...), qu'est ce que ça représente dans ta carrière d'auteur ?

B : Hum [...]

Lire la suite ›