R.U.S.T. #1 Blacklist

voir la série R.U.S.T.
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782756054414

Résumé de l'album Blacklist

En 2100, des créatures extra terrestres apparaissent à la surface de la terre, en une semaine elles dévastent la surface du globe faisant un milliard de victimes avant même que les forces terrestres ne parviennent à s'organiser. La riposte sera vaine, la nature de ces monstres les rendant pratiquement invulnérables aux armes terrestres.
Au bout de quatre années, ces calamités que les humains ont appelé S-cats ont ravagé la surface du globe obligeant les 500 millions de survivants de l'espèce humaine a se réfugier sous terre.

Par Olivier, le 13/09/2015

Notre avis sur l'album Blacklist

Le génie humain finit malgré tout par trouver une parade, une machine à la puissance dévastatrice, pilotée par un être humain et capable de rivaliser avec les S-Cats. Ces Robots Units posent malgré tout deux problèmes, leur construction en série est impossible et elle ont besoin d'un pilote génétiquement compatible avec leur cœur biologique pour fonctionner. Les élus sont rares, un sur 50 millions, aussi lorsque le dernier pilote compatible meurt dans son R.U. et que la relève ne sera potentiellement prête que dans une quinzaine d'année, il ne reste aux dirigeants qu'une seule solution, recourir a la blacklist.
Une liste de quelques noms d'hommes dont la compatibilité atteint les 99% leur permettant d'activer les R.U.. Seul souci, ces hommes sont des psychopathes, des tueurs, des terroristes ou des fanatiques.
L'humanité est elle prête à confier une arme absolue aux individus les plus dangereux de la planète?

Imaginez que la fonte du permafrost révèle des choses encore plus terrifiantes que des milliards de tonne de gaz à effet de serre ou des virus géants vieux de plus de 30 000 ans, reléguant ces calamités au rang de peccadille pour l'humanité.
Luca Blengino nous plonge d'entrée de jeu dans un récit de science fiction au rythme haletant. Sur un fond d'extinction de l'humanité façon la guerre des mondes, il place les responsables des quelques cités souterraines survivantes face à un terrible dilemme, mourir sous terre ou avoir recours à la lie de l'humanité, à 5 criminels incontrôlables.

Le choix sera fait par le créateur des R.U., les quatre hommes et une femme figurant sur la liste sont libérés de leurs quartiers de haute sécurité, asile ou pénitencier pour devenir les pilotes de la dernière chance.
Sous la surveillance de la jeune docteur Lanegan, la mission commence.

L'écriture nerveuse du scénario, qui s'appuie très judicieusement sur les personnalités déjantées des protagonistes évite le piège d'une énième version de fin du monde version envahisseurs et machines destructrices.
Focalisant l'attention du lecteur sur les cinq personnages, criminels capables de partir en vrille à tout moment, ainsi que sur leur jeune mentor, Luca Blengino capte d'emblée toute l'attention du lecteur qui ressent toute la pression et la force d'un récit mené tambour battant.

Avec Nesskain aux commandes d'un dessin qui flirte avec le manga et le comics dans une fusion explosive qui ne laisse aucun temps mort à la lecture, le regard est entrainé très naturellement d'une case à l'autre, passant d'un spectaculaire combat à un cadrage plus serré sur les acteurs de cette série mecha au rythme soutenu.

Une nouvelle série se science fiction qui ravira les amateurs.qui retrouveront le dessinateur de la série Le cercle et le prolifique scénariste des sept merveilles, de Domingo ou de Sarrasins.

Par , le

Les albums de la série R.U.S.T.

Nos interviews liées

Rencontre avec Andoryss et Nesskain pour Le Cercle

Sceneario.com : Merci Andoryss et Nesskain de bien vouloir nous recevoir ici, à la Japan Expo, à laquelle vous participez tous les deux pour votre série Le Cercle, parue aux éditions Delcourt.

Avant de parler de l’actualité de votre série, pouvez-vous nous livrer vos sentiments sur la Japan Expo / Comic’ Con de cette année ?
Andoryss : Il faisait très chaud (rires) ! Mais j’étais contente d’être ici parce que pour ma part, c’est la première fois que j’étais là en dédicace. J’y étais déjà venu quelques fois pour me promener, mais il faut être un peu masochiste pour venir ici : Il y a beaucoup de gens et c’est assez impressionnant parce que ca bouillonne dans tous les coins, il y a plein d’ambiances différentes donc c’est assez agréable. Il n’y a aucun événement qui est à la mesure de celui-ci [...]

Lire la suite ›