Quand tu lèves les yeux

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SEUIL

Genre :

Fantastique

Jeunesse

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9791023515251

Résumé de l'album Quand tu lèves les yeux

Lorenzo emménage, avec sa maman, dans une vieille demeure perdue dans la campagne. Il est un peu perdu et tente de se rassurer en restant fixé sur l’écran de son téléphone portable. Sa principale préoccupation, savoir s’il y a du wifi dans la maison.

Mais c’est finalement un meuble qui le sort de sa coquille. Il y a un immense secrétaire dans sa chambre, le seul mobilier des anciens propriétaires qui soit encore dans la demeure. En fouillant, il découvre un panneau secret qui recèle un épais cahier. D’étranges histoires y sont racontées.

Par Legoffe, le 11/10/2021

Notre avis sur l'album Quand tu lèves les yeux

Les éditions du Seuil mettent à l’honneur un artiste argentin, Guillermo Decurgez, dit Decur, en éditant ce très beau (et imposant) livre jeunesse avec une couverture et un papier à la qualité exceptionnelle.

Ce roman graphique raconte l’arrivée de Lorenzo et de sa maman dans un nouvel endroit, où il va falloir tout découvrir, rencontrer de nouvelles personnes… Et cela rend le garçon assez mélancolique. Mais il va pouvoir s’évader un peu de la solitude grâce aux histoires qu’il découvre dans un cahier. Des aventures mystiques, qui confèrent au rêve, illustrées par des papiers de couleur collés pour former scènes et personnages.

Si l’on a du mal à voir où ces différentes histoires peuvent nous mener, elles ont déjà un premier mérite : elles cachent des indices sur des endroits ou des personnages bien réels du village où Lorenzo et sa maman se sont installés. A partir de cet instant, on comprend que, du songe à la réalité, il n’y a qu’un pas à franchir et que l’imagination peut nous aider à aller de l’avant et à oser explorer le monde réel et le voir autrement.

Le livre alterne deux styles graphiques très différents. La réalité de Lorenzo se vit à travers des planches découpées un peu comme des BD, avec des beaux dessins doux, modernes et un peu surannés à la fois. Quant aux histoires fantastiques, elles sont formées de collages sur fond jaune, au style enfantin et minimaliste.

C’est vraiment un beau livre jeunesse. Les récits sont parfois assez déroutants, mais on comprend vite qu’ils racontent bien plus que des songes malgré la forme étrange et les personnages animaliers. Il y a de jolis messages et des notes d’optimisme à saisir au passage, tels de petites friandises colorées à savourer ou à créer soi-même quand on a envie de s’évader.

Par , le