Punisher : La Section

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

Max

Genre :

Comics

Drame

Guerre

Sortie :
ISBN : 9782809471120

Résumé de l'album Punisher : La Section

Quatre vétérans de la Guerre du Viet-Nam se retrouvent dans un bar à la demande d'un certain Michael Goodwin, auteur de Valley Forge, Valley Forge. Ces quatre hommes ont été sous le commandement du sous-lieutenant Frank Castle, dont ce fut la première affectation. Ils ont connu la bataille de Khe Shan, et surtout ce jour du 21 janvier 1968 où tout a commencé...

Par Berthold, le 03/07/2018

Notre avis sur l'album Punisher : La Section

Punisher : La Section est plus un récit sur la Guerre du Viet Nam plutôt qu'une aventure du Punisher. Un album à ranger auprès de film comme Platoon, Hamburger Hill ou des livres comme Ces choses qu'ils emportaient de Tim O'Brien.

Garth Ennis a bien connu le Punisher. Il lui a donné d'ailleurs quelques aventures mémorables avec Steve Dillon au dessin. Il nous a déjà raconté deux  récits concernant Castle au Viet-Nam. Il y a eu Punisher :  Born, puis Valley Forge, Valley Forge, déjà illustré par Goran Parlov.
Avec La Section, Ennis nous raconte la "première fois" de Castle, lorsqu'il arrive sur le sol vietnamien. Et cette "première fois" où il va vraiment tuer de sang froid.
On découvre l'officier Castle. Ce soldat n'abandonne pas ses hommes, va avec eux sur le terrain et partage leur quotidien. Et d'ailleurs, on note que parmi ses hommes, il y a eu peu de victimes. Certes, il y a eu des blessés, mais peu de morts.
Ennis ne se contente pas de montrer que le côté américain. Il s'intéresse aussi à l'histoire de cet officier viet, ce colonel Letrong Giap, et  à celle de cette femme, Ly Quang, qui s'entête à vouloir tuer ce grand americain.
Avec La section, il signe un bon récit sur la guerre du Viet-Nam. Il parle vraiment de ces hommes qui ont vécu ce conflit, du fait d'être allé là-bas, du retour et de l'accueil. Ennis montre aussi l'horreur qu'ils ont connu. Il y a des scènes fortes dans ce livre, des scènes violentes et parfois insoutenables pour des lecteurs aux coeurs sensibles.

Le dessin de Goran Parlov est très efficace. Il donne une certaine force visuelle aux scènes de guerres. Il nous fait ressentir l'angoisse avant le combat. Il est très à l'aise aussi pour mettre en scène les passages où les quatre hommes parlent avec l'écrivain.
Un très bon récit sur la guerre du Viet-Nam, mais la guerre en général et ses implications. C'est aussi un bon portrait de celui qui, un jour, deviendra le Punisher.
Si vous devez lire une histoire sur le Punisher, cette année, c'est bien celle-là !

 

Par , le