PROPHET #1 Ante Genesem

voir la série PROPHET
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Sortie :
ISBN : 2731613882

Résumé de l'album Ante Genesem

Après des années de recherche, le professeur Alexander Kandel finit par découvrir, avec son très prometteur élève Jack Stanton, les traces d'une civilisation gigantesque au cœur de l'Himalaya. Seulement, cette découverte l'effraie et, dans un dernier souffle, il somme Jack d'abandonner. Ce dernier continue...
Quelques mois plus tard, revenu à New York, Jack écrit un livre "Ante Genesem" ou il tente de raconter son expérience. Mais il ne rencontre que scepticisme ! Soudain les choses semblent s'affoler, il a d'étranges visions avec une femme magnifique qui saute dans le vide, ensuite un homme vient l'attaquer dans un ascenseur, mais surtout un immense bateau vient s'écraser dans le centre de New York.
Dans cet étrange délire, la réalité s'effondre autour de Jack et il se réveille au milieu d'un mystérieux pays peuplé de statues géantes et morbides. Il décide de tenter de trouver un sens à tout ça sans se rendre compte que derrière lui un démon muet le suit...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Ante Genesem

Avec ce résumé, on se rend bien compte de l'étrangeté dépeinte dans cet album. On est comme le héros, complètement largué ! On devine progressivement une sorte de thématique démoniaque, peut-être même biblique (des citations de textes sacrés, du latin par ci par là !) mais sans plus. Malgré tout, c'est passionnant ! Car même si nous n'avons pas forcément tout les éléments, petit à petit nous nous laissons entraîner dans le récit et ce voyage qui s'annonce déjà destabilisant !

Les différentes situations ou se trouve le personnage sont suffisemment riches et énigmatiques pour titiller la curiosité du lecteur et le pousser à chercher lui aussi quelques significations. Pour l'instant Dorison et Lauffray lancent des pistes avec la petite astuce scénaristique qui fonctionne toujours "on vous expliquera tout plus tard...", du coup on reste un peu sur notre faim, mais on sent bien que les pièces se mettent tranquillement en place,n c'est assez intriguant !

Matthieu Lauffray est le véritable centre de cette série, il est aidé par Xavier Dorison qui amène sa science du scénario "coup de poing", et ensemble il nous emmènent dans ce monde étrange et incroyablement graphique !
Après tout Lauffray est un prodige de l'illustration, il a travaillé pour les américains, pour le cinéma etc. mais il se fait rare en BD. Quand on voit les planches de ce premier tome on se dit qu'il a gagné en efficacité, avec notamment quelques planches absolument époustoufflantes de force, d'énergie, mais aussi gràce à des mises en page virtuoses ! Son style est vif et très dynamique, peut-être aurait-il mérité par ci par là un peu plus de finition ! Mais personnellement, depuis "Le serment d'Ambre" je suis un grand fan de cet artiste.

Une série dont on attend impatiemment la suite !

Par , le

Je viens de relire ce tome suite à l'achat du tome 2 afin de me remettre dans l'histoire. J'aime bien ce genre de BD où il y une part de "mystérieux". Mystérieux dans le sens où on ne peut prévoir la direction que prendra cette histoire. On peut certes formuler quelques hypothèses mais c'est l'auteur qui, en fin de compte, décidera de la suite. L'histoire est assez captivante pour nous pousser à acheter le tome 2, ce que je viens de faire et je suis impatient d'en commencer la lecture. Le dessin est, dans l'ensemble, assez réussi. Bref, une bonne BD que tout amateur devrait lire.

Par , le

Les albums de la série PROPHET

Nos interviews liées

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Mathieu LAUFFRAY pour Long John Silver

Sceneario.com: Quelles sont vos influences ?
Mathieu LAUFFRAY: Je ne sais pas vraiment. Cela paraît simple et pourtant c’est une question compliquée. J’aime beaucoup de chose, j’aime regarder, j’admire les victoires des autres, parfois les miennes quand mon intention passe selon mon souhait . Mais aimer voir et aimer faire sont deux choses différentes.
Je pense qu’aujourd’hui je reviens naturellement vers ce qui m’a fait découvrir la beauté du dessin au tout début. Ce moment de transition entre culture classique et redécouverte de la stylisation. J’aime les écoles françaises et Américaine de la fin du 19e et du début 20e.
Les deux premières bandes dessinées qui on compté pour moi sont « Tintin » et « Little Nemo » de Windsor McKay. Les deux à égales forces et je les cites car elles illustrent un sacré grand écart stylistique ! Or, j’adore les deux [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›