Dessinateurs :




Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

100 % : America's Best Comics

Genre :

Comics

Sortie :
ISBN : 9782809403480

Résumé de l'album Tome 6

Sophie Bans a terminé son périple en Immateria. Elle connait aussi son destin qui est lié à la fin du Monde, mais en attendant elle doit retrouver sa place de Prométhéa dans ce monde car son amie Stace Vanderveer, qui devait protéger le monde à sa place lors de son périple en Immateria ne veut plus quitter son rôle. Un combat entre els deux amies va s'engager pour savoir qui sera la seule et unique Prométhéa. Ce sera un combat qui risque de faire beaucoup de dégat...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Tome 6

Cette série Prométhéa est vraiment une série unique. Alan Moore a imaginé un récit qui sort vraiment des sentiers battus et qui n'a pas vraiment l'approche connu des super-héros.
Il faut voir comment l'histoire est traité mais surtout avec quel maestria J.H.Williams III joue avec les codes graphiques, avec les codes narratifs de la bande dessinée. Prenez donc page 2, et regardez la première case (si je puis dire). Notez le sens de lecture, ce qui s'y passe et les moindres détails.  Prenez page 3 et 4, regardez donc la construction de ces pages et puis, regardez donc les suivantes. C'est assez rare de voir des bandes dessinées contruites comme celle là. Et de plus, ces planches sont souvent de véritables tableaux. J.H.Williams III accompagné par son encreur, Mick Gray ou son coloriste Jeromy Cox (quand Williams III ne s'attaque pas lui-même aux couleurs)  font de véritables prouesses graphiques. Tenez, ce combat entre les deux Prométhéas au temps des croisades, par exemple. Et de plus, Williams III adopte son style au récit en cours. Lorsque Tom Strong apparait, on dirait que c'est son dessinateur officiel, Chris Sprouse, qui s'occupe de cette aprtie alors qu'il ne s'agit que de Williams III.
Déjà, rien que pour le graphisme, la série vaut le coup d'oeil.
Mais le scénario d'Alan Moore n'est pas à négliger non plus.
Là aussi, on peut noter la prouesse de cet auteur avec ce récit, poussant assez loin la conception d'un comics. Il y a aussi une grande richesse dans ces textes et dans cette série. On peut la prendre à divers degrés : c'est un excellent divertissement, cela vous amène à réfléchir et c'est aussi une bonne étude sur la création.
Bref, le scénariste des Watchmen se surpasse encore une fois avec Prométhéa. Il l'a fait rencontrer aussi Tom Strong que vous pouvez aussi découvrir dans sa propre série ce mois-ci chez Panini.
Prométhéa risque de devenir rapidement (si ce n'est déjà fait) une oeuvre culte et vous regretterez plus tard de ne pas avoir découvert ce titre. Alors, plongez vous donc dans le monde de Prométhéa, le voyage en vaut vraiment la peine.

Par , le

Les albums de la série PROMETHEA

Nos interviews liées

Rencontre avec José Villarrubia, auteur avec Alan Moore du Miroir de l'Amour

Le Miroir de l'amour est un poème d'Alan Moore qui retrace l'histoire de l'homosexualité, de la préhistoire à nos jours. La première version date de la fin des années 80. A cette époque, Moore fait parti d' AARGH ! (Artists Against Rampant Governement Homophobia) une association d'artistes qui protège les droits des homosexuels contre la politique du gouvernement Tatcher, qui avait voté la Clause 28. Cette loi considérait comme illégale la valorisation de l'homosexualité. Le poème a ensuite été adapté au théâtre avant d'être publié dans cette nouvelle édition avec les photos de José Villarrubia. C'est à l'occasion de la sortie de la version française que Sceneario a été invité à l'inauguration de l'exposition des photos qui illustrent le livre. Cette exposition a lieu à la galerie Peter's Friend, 25 gallerie Montpensier du 9 au 25 novembre 2006 [...]

Lire la suite ›