PROFESSEUR INFINI #1 Volume 1

voir la série PROFESSEUR INFINI
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GALLIMARD

Collection :

Bayou

Genre :

Fantastique

Jeunesse

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782070655014

Résumé de l'album Volume 1

Il y a quelques années le professeur Infini a tenté de percer le mystère des dimensions parallèles, mais une de ses expériences a mal tourné, le transformant en petit garçon bleu et faisant exploser son laboratoire. Depuis, il redouble d'effort pour retrouver son corps d'origine et construire une porte inter-dimensionnelle... ! Mais l'explosion a enclenché une série de phénomènes qui voient des brèches s'ouvrir par-ci par-là libérant de dangereuses créatures...
Cependant, alors que l'une de ses brèches se referme on retrouve une jeune femme bleue, inconsciente. Elle s'appelle Kimoe et demande alors au professeur de l'aider à sauver son monde...

Par Fredgri, le 24/06/2015

Notre avis sur l'album Volume 1

Attention, un album à ne pas louper !

Ce "Professeur Infini" est le premier album d'un jeune auteur, Marc Lataste, qui nous entraîne dans un univers Science Fiction cartoony très étrange. Le héros, un professeur mondialement réputé, spécialisé dans l'étude des dimensions parallèles, est appelé à l'aide afin de sauver la planète, aidé dans cette mission par son équipe composée d'une secrétaire aux super pouvoirs, d'une jeune fille dont les bras peuvent se transformer en armes surpuissantes, d'un chauffeur koala, d'une étrange créature venue d'un autre monde accompagnée d'une toute aussi mystérieuse géante muette...
Vous l'aurez compris, tout ce petit monde a de quoi intriguer, et je dois bien avouer que cela fonctionne très bien et très vite ! On ne se pose pas vraiment de question, acceptant d'emblée cet univers décalé qui ne demande qu'à être davantage développé (de quoi animer nombre d'autres volumes d'ailleurs !)

Dès les premières pages nous nous retrouvons au cœur du sujet, les brèches qui s'ouvrent libérant des créatures dangereuses qui s'attaquent à tout ce qui leur passe sous les griffes, le héros semble le seul espoir, celui qui pourrait le mieux comprendre ce qui se passe.
Bien sur, nous avons droit à quelques "explications scientifiques", histoire de bien poser les enjeux, de capter la complexité de ce qui se joue devant nous. Mais il n'est pas forcément utile de se perdre dans ces termes "techniques" pour parfaitement suivre le récit, car ce qui compte c'est s'immerger dans l'ambiance, suivre le mouvement.

Le scénario est d'ailleurs très enlevé, avec peut-être pas mal de séquences de dialogue, mais c'est très adroitement contre balancé par de l'action, des batailles (dont l'impressionnante scène de confrontation finale qui rend hommage à toute cette culture dessin animé/mangas/comics de l'auteur...) et un fond très tendu, passionnant d'un bout à l'autre !
Il en résulte un album qui s'adresse certes à un public assez jeune, mais qui peut très bien être apprécié par un lectorat plus âgé, étant donné les petites subtilités deçi delà et l'originalité de l'ensemble !

Graphiquement, Marc Lataste lorgne vers l'animation minimaliste avec un imaginaire vraiment barré. Le dessin est épuré et suffisamment expressif pour parfaitement servir le récit. Mais je dois dire que j'ai été néanmoins impressionné par la qualité de la mise en couleur, avec des ambiances magnifiques, une très belle cohérence d'ensemble qui fait de chaque page un vrai régal pour les yeux !

On espère maintenant que ce premier volume remportera suffisamment de succès pour permettre à ce jeune artiste de pouvoir explorer davantage cet univers qui regorge de possibilités !

Recommandé !

Par , le

Les albums de la série PROFESSEUR INFINI

Nos interviews liées

Entretien avec Marc Lataste

Sceneario.com : J'ai donc eu le plaisir de dévorer ce premier volume de Feya et la première impression qui me vient c'est que ton dessin a incroyablement muri depuis le Professeur Infini, il a gagné en graisse, en personnalité.
Quel regard portes-tu sur ce dessin maintenant, sur cette évolution ?
Marc Lataste : Oui c'est vrai, je l'ai aussi remarqué.
Pour ce qui est de la graisse, j'avais dessiné Prof Infini avec un trait très fin, c'était intentionnel, je voulais un côté dessin animé. A cette période, j'avais l'habitude de dessiner avec ce trait fin. C’était en 2015 et depuis, forcément, j'ai évolué, mon trait a mûri, comme tu le soulignes.
J'ai dessiné Prof Infini avec le logiciel Manga Studio, et c'était mon premier gros boulot en utilisant ce soft. Je le découvrais un peu, c’était nouveau [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Marc Lataste

Sceneario.com : Dis moi Marc, je me souviens qu'on s'était rencontré à l'époque de Semic, tu avais réalisé des planches pour le Semicverse ?
Marc Lataste : Oui, quelques unes
Sceneario.com : C'était tes débuts ou tu avais déjà produits des choses avant ?
Marc Lataste : Non, c'était mes débuts, j'ai commencé à cette époque.
Sceneario.com : Comment étais tu arrivé vers Sémic ?
Marc Lataste : En fait je faisais partie de Sugar Comga.
Sceneario.com : Sugar Comga c'était bien un collectif d'ou sont issus d'autres gens comme Nat Legendre si je me souviens bien ?
Marc Lataste : Tout à fait. A l'époque je faisais mes armes.
Sceneario.com : Tu étais lecteur de comics, de mangas ?
Marc Lataste : J'ai commencé les comics en 6e, et les mangas à peu près à la même époque [...]

Lire la suite ›