PRIVATE GHOST #3 Hot Caribbean Rainbow

voir la série PRIVATE GHOST
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845657609

Résumé de l'album Hot Caribbean Rainbow

Bien que ses souvenirs commencent à lui revenir en pagaille, Sam ignore encore pourquoi et par qui il a été assassiné. Et comment s’est-il retrouvé enfermé dans une bouteille ?
Savannah pourrait bien trouver la solution, en cherchant du côté de la mafia de San Francisco, famille italienne dont faisait partie cette mystérieuse grand-mère dont elle a tout hérité.
Mais il y a aussi Mama Negra, qui paraît-il est née il y a plus de 300 ans en Louisiane et qui pratique la magie vaudou. Peut-être, elle pourra enfin révéler à la jeune fille la vérité sur sa défunte aïeule…

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Hot Caribbean Rainbow

Et voici la conclusion des aventures de Savannah et de son fantôme de grand-père Sam.

Savoureux!

Je balance tout de suite ce que je n’aime pas trop : la couverture. Celle du premier était pourtant très réussie, je trouve bizarre que pour sa réédition ainsi que pour les tomes 2 et 3, elles se résument toutes à un dessin sur fond blanc. Doit bien y avoir une raison, mais moi, j’aime moins qu'avant.
Bon, ceci dit, ce 3ème tome est une belle réussite et termine magnifiquement le tryptique de Sam Darcher.
D’abord, graphiquement. Serge Carrère offre au lecteur des dessins très très bons. Plus précis, le trait est aussi plus sûr et plus « adulte ». Loin de moi l’idée de vouloir l’offenser ; mais ce que je veux dire par là, c’est qu'il correspond à l’ambiance noire de ce polar années 50.
En effet, le trait est très différent de Léo Loden par exemple, même si la filiation est évidente. Les mines sont plus sérieuses, cela donne un effet plus réel, si vous voyez ce que je veux dire.
Son coup de crayon progresse également par rapport au début de la série, c’est pour cela que vraiment, d’un point de vue visuel, je trouve ce tome le meilleur des 3. Si on ajoute que les couleurs sont aussi à la hauteur (ombre, éclairage), vous comprenez bien que rien que pour ça, il vaut le coup d’œil.
Pour finir sur le travail de Carrère, il y a aussi la manière dont il représente Sam : quelques coups de crayon, le trait un peu plus grossier : ça lui donne parfaitement l’allure fantomatique ;o)
Mais il n’y a pas que ça.
Le scénario de ce dernier opus est aussi très travaillé. Un peu moins d’action que dans les autres, mais beaucoup plus de réflexion de la part de Sam : il retrouve petit à petit ses souvenirs et on partage avec lui ses découvertes : c’est très réussi, et donc très prenant pour le lecteur.
Et puis il y a beaucoup de rebondissements : Crisse nous entraîne sur pas mal de fausses pistes, avant de nous livrer les vrais coupables. Pas mal d’humour également, comme dans les autres tomes, avec un goût un peu plus (et parfois un peu trop ;o)) prononcé pour les jeux de mots.
Enfin, et c’est dans le scénario ce qui m’a le plus séduit, il y a une réelle pointe de tendresse, entre Sam et la grand-mère de Savannah, entre Savannah lui-même et Sam, ou bien encore…
…mais je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir seul les autres richesses de « Hot Caribbean Rainbow »

Par , le

Les albums de la série PRIVATE GHOST

Nos interviews liées

Serge Carrère pour Léo Loden 17

Sceneario : Comme c'est le troisième interview que l'on fait ensemble, on va parler des choses nouvelles.
J'ai vu que tu fais partie du studio Aquarium à Toulouse avec Dab's, Tony Valente, Guillaume Chuffart, Thomas Jourdas, Simon Leturgie. Comment se passe la cohabitation/travail avec les autres auteurs ?

Serge Carrere : Éh bien, cela se passe le plus naturellement possible, Nous partageons un lieu de travail ainsi que du matériel et surtout, le plus important, nos expériences, nos points de vue et notre savoir faire. Le fait que cet atelier existe, permet de fédérer de la création, des motivations ainsi que des rencontres avec d'autres auteurs, qui passent nous rendre visite, des journalistes qui viennent nous interviewer, bref du mouvement, de la vie quoi !

Sceneario : Depuis octobre 2006 tu gères un blog
Qu'est-ce qui t'a amené à utiliser un blog au lieu de ton ancien site web ?

Serge Carrere : Le côté "pratique" du blog, Facile à gérer, et puis, mon site, je l'hébergeais moi-même sur mon propre serveur et quelquefois, ce serveur était déconnecté, lent, faut dire que c'était un vieil ordinateur que j'avais transformé en serveur [...]

Lire la suite ›

Serge Carrere: Je suis un boulimique de travail...

Sceneario.com: Le tome 3 de private ghost qui fini le premier cycle a une fin assez ouverte, la série est finie ou avez vous d'autres projet pour cette série ?
Serge Carrere: Didier et moi avons prévu d'autres histoires avec notre fantôme chéri, des aventures en deux tomes, afin de pouvoir s'amuser scénaristiquement parlant avec Sam. L'éditeur dès le début a demandé à Didier, de prévoir une série et non un one-shot. Tout dépendra aussi de l'accueil du public sur ce premier opuscule en trois tomes. Bref, cela reste ouvert...

Sceneario.com: C'est une règle stricte de ne travailler que sur une seule série à la fois?
Serge Carrere: Il n'y a pas de règles là-dessus.. Je peux travailler sur plusieurs boulots à la fois. C'est une question d'organisation et de gestion du temps...
Et puis, travailler sur quasiment une seule série pendant plus de dix ans, cela use... On a envie de passer à autre chose, de s'aérer les pinceaux.


Sceneario [...]

Lire la suite ›