PRINCE GEDEON #2 Touche pas à mon exploit !

voir la série PRINCE GEDEON
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Punaise

Genre :

Aventure

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782800141442

Résumé de l'album Touche pas à mon exploit !


Le rang du petit Prince Gédéon l’oblige à se plier aux contraintes d’une éducation qui n’est pas du tout à son goût. Broderie, couture... quel programme pour un petit garçon qui rêve plutôt d’entraînements pour devenir chevalier ! Et quelle vie, avec ses parents qui, en plus, le mettent tôt au lit ! Voilà qui a le don de l’énerver !

Alors, au cours d’une nuit sans sommeil, Gédéon ne résistera pas à l’appel de l’aventure : il quittera sa chambre par le balcon, bien décidé à accomplir un exploit... Un exploit, oui, rien que ça ! Car Milena, sa petite amie, le taquine toujours en lui rappelant que s’il a pu se montrer parfois héroïque, il a toujours dû ses succès à l’aide de quelqu’un d’autre !

Heureusement pour le jeune prince, l’occasion de devenir un vrai héros allait se présenter en la personne du terrible Glukovoras qui, accompagné de nombreux Raquipiks, avait comme objectif de se venger des humains !
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Touche pas à mon exploit !


Didier Millotte et Alex Langlois, les pères du petit héros le prince Gédéon, ont su réinvestir des éléments et des personnages créés pour le tome 1 (les chewing gums, Milena, Glukovoras...) et ont pu ainsi faire de cette deuxième histoire une chouette nouvelle aventure dans la lignée de la première. On ne peut pas vraiment parler de continuité de l’histoire, non, mais la reprise de ces éléments évoqués plus haut crée une récurrence qui « assoit » la série : on ne serait ainsi pas étonné, dans les tomes suivants, si Glukovoras revenait encore (le Olrik de Prince Gédéon, quoi !) ou si les fameux chewing gums de Leléonardo étaient utilisés une fois de plus.

Côté histoire, on reste bien dans de la pure BD jeunesse, avec des méchants plus bêtes que vraiment méchants et dont les noms sont des jeux de mots. Avec des héros enfants, aussi, qui se sortent avec majesté, c’est le cas de le dire, de leurs périlleuses aventures.

Côté dessin et couleurs, même chose que pour le tome 1 : un trait franc et arrondi, des couleurs vives, des bouilles sympa... La recette confirme qu’elle est bonne !

Les jeunes lecteurs qui avaient apprécié le tome 1 seront ravis de découvrir cette nouvelle aventure. Quant aux parents en mal d’idées-cadeaux pour des enfants, ils peuvent désormais être rassurés : avec la série Prince Gédéon, ils tiennent la solution !
 

Par , le

Les albums de la série PRINCE GEDEON

Nos interviews liées

Didier Millotte, jamais en panne d'idées !

Sceneario.com : Vous nous aviez prévenus lors de votre dernière interview : les idées ne vous manquent pas, et les projets se bousculent. Didier Millotte ne connaît-il donc pas la crise ?!?
Didier Millotte : Euh, non, pas de crise de projets, de créativité, de dessins, d'envies. Mon banquier, par contre… :-) Sceneario.com : Le scénario de La greffe d’idées est né dans votre esprit il y a plusieurs années. Le fait que cette bande dessinée ne paraisse qu’aujourd’hui, en 2009, est-il dû à des modifications qui y ont été apportées au fil du temps et qui ont retardé sa publication ?
Didier Millotte : Non, j'aurais d’ailleurs bien voulu qu'il sorte rapidement après le tome 2 de Meilleurs Voeux, mais cela n'a pas été possible. Sceneario.com : Etait-t-il été entendu dès le début que des héros enfants viendraient mettre le bout de leur nez dans cette histoire ou bien Prince Gédéon est-il « passé par là » et a mis son grain de sel ?
Didier Millotte : Ah, non, Prince Gédéon n'était pas encore écrit, ni même en germe dans mon cerveau [...]

Lire la suite ›

Didier Millotte : De Meilleurs Voeux à Prince Gédéon...

Sceneario.com : Bonjour Didier Millotte ! Pourriez-vous avant tout vous présenter aux lecteurs et nous rappeler votre parcours artistique ?
Didier Millotte : Euh... oui... un parcours lent, un réveil tardif... Quelques cours essentiels et fondateurs aux Beaux-Arts de Besançon (le pays magnifique avec plein de pluie et de froid dedans !), mais surtout un travail d'autodidacte persévérant... Quelques planches de BD dans quelques journaux... Puis deux albums chez Carabas (Meilleurs Voeux), puis un troisième dans la foulée (La greffe d'idées), puis deux albums scénarisés chez Dupuis, un autre dessiné chez Bayard, un autre en préparation pour un magazine, des kilogrammes de projets, adulte et jeunesse, des illustrations pour Nathan, Larousse, Hatier, Lito, des illustrations pour des romans jeunesse... L'écriture d'un roman pour Milan, aussi, et quelques autres dans la foulée, puis un blog de croquis de voyages (Afrique, USA [...]

Lire la suite ›