Poum a une idée

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

EIDOLA

Genre :

Didactique

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9791090093188

Résumé de l'album Poum a une idée

Poum est toute nouvelle dans l'école ou elle commence ce matin là. Tout de suite, quelques autres élèves arrivent vers elle et lui expliquent qu'elle va devoir dorénavant suivre les règles et plus particulièrement celles du petit chef qui se dresse devant elle... Mais la fillette n'est pas réellement prête à se laisser faire comme ça. Elle commence alors à expliquer qu'il est tout de même préférable de rompre avec ces soi-disant règles, de refuser cet ordre pré-établi pour revendiquer son indépendance et sa liberté...

Par Fredgri, le 13/06/2017

Notre avis sur l'album Poum a une idée

Depuis quelques temps on baigne dans une atmosphère assez étrange, ou il est important de revendiquer une liberté de penser, de rompre avec des diktats imposés, de "rêver" à un monde moins sclérosé dans des contraintes économiques, politiques et sociales ! Et ce petit album, qui se lit d'une traite, propose donc de faire le point sur une certaine idée de la liberté qu'on appelle "l'anarchie".

Et je dois bien dire que le démonstration est des plus convaincantes, d'autant qu'elle passe par l'exemple d'une cour de récré, d'une fillette qui refuse de se laisser dicter sa conduite par un groupe de gamins qui ne fait que reproduire ce qu'il voit à la télé, chez les adultes. Évidemment, on est dans un récit métaphorique, néanmoins, il pose la question essentielle sur la position qu'on peut avoir vis à vis de cette autorité liberticide. On repense bien sur à l'actualité, d'autant que pas mal de phrases de Poum font directement référence à la situation de la France (parmi les autres), son rapport avec l'individu face à son gouvernement et son devoir de se rebeller si besoin !
Mais au travers de Poum, Marazano interroge le lecteur sur sa propre condition, sur la passivité qui nous ankylose, qui nous pousse à nous "habituer", à ne plus réagir.

Le propos est donc extrêmement pertinent en cette période très agitée, il est aussi énoncé très clairement, avec beaucoup de petites évidences, même si cela reste quelque part assez utopique.

J'encourage en tout cas, tous les lecteurs "concernés" à se procurer ce très bel album des plus édifiants, servi par la magnifique graphisme d'Angélique Césano (avec Benjamin Basso sur quelques pages), plein de vie, de matière, c'est sublime !
Vous devriez vous sentir interpelés par ce discours qui pose de très bonnes questions, qui s'interroge sur notre condition de citoyen, sur ces gens qui se tiennent au dessus de nous, la baguette à la main...

Très recommandé !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec Richard Marazano et Guilhem Bec

Un entretien avec Richard Marazano et Guilhem Bec


Interviewer : Berthold
Image & Son Mat & Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio nous parlent de Genetiks

Sceneario.com : Richard Marazano, Jean-Michel Ponzio, bonjour et bienvenue sur Sceneario.com. Tous les deux vous avez un parcours qui au départ ne vous destinaient pas forcément à faire de la bande dessinée. Qu’est ce qui vous a donné envie d’entrer dans cet univers ? Que représente aujourd’hui pour vous la bande dessinée, un métier, une passion… ?
Richard Marazano : Depuis tout gamin, j’ai toujours lu de la bande dessinée. Lorsque j’en suis venu à m’exprimer au travers de différents media, il m’a semblé tout a fait naturel de le faire également dans un « langage bande dessinée ». En débutant je n’imaginais évidemment pas que cela allait devenir un métier si prenant et si enrichissant à la fois. En effet, aujourd’hui la bande dessinée est pour moi un métier (puisque mon travail en bande dessinée me prend tout mon temps et me fait vivre, et que cela nécessite pour moi des réflexions et un apprentissage quotidien), mais également une passion sans laquelle ce genre d’investissement personnel ne serait pas possible [...]

Lire la suite ›