Portrait de la France

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Editions I

Genre :

Chronique sociale

Humour

Politique

Sortie :
ISBN : 9782376500001

Résumé de l'album Portrait de la France

La philosophie de bistrot, c'est avant tout le reflet d'un regard populaire sur la société, la politique, sur le monde qui nous entoure globalement ! François Boucq nous propose, en 8 chapitres animés par Jérôme Moucherot, de se pencher sur la montée du FN, de ce racisme populiste, de l'argent, de l'homophobie latente, du cout de la vie... Tout passe, sans distinction, sous le couperet de l'humour acide de l'artiste !

Par Fredgri, le 09/02/2017

Notre avis sur l'album Portrait de la France

Cet énorme recueil rassemble les planches et autres illustrations que Boucq a pu livrer pour "Sciences et Vie Junior", "Mon Nord-Pas de Calais", pour Le Lombard, Fluide Glacial, Glénat etc. Et toutes reflètent le regard sans concession de Boucq sur cette société "française" dans lequel nous évoluons.
Évidemment, tout ça peut se généraliser au monde entier, tant finalement la France n'est en rien une exception sur la grande majorité des sujets abordés !

Mais quand même, c'est très intéressant ! Boucq n'y va pas par le dos de la cuillère et personne n'est épargné. Toutefois, je trouve que malgré ses faux airs de révolté il y a beaucoup de subtilité dans ces pics acides, dans ces traits d'esprit. C'est intelligent et souvent très bien vu, avec ce qu'il faut pour donner lieu à réfléchir. Le propos n'étant pas seulement de balancer des critiques à l'arrache, sans recul ! Et de ce point de vue là c'est assez habile de la part de l'artiste qui sait merveilleusement bien mettre en scène ses idées, avec humour et intransigeance.

On est en pleine caricature, mais une caricature qui sert l'humain face au système, face aux injustices qui ne font qu'élargir le gouffre qui sépare les riches des pauvres, ou encore cette haine de l'autre, de la différence... Alors c'est sur, le portrait de l'Homme n'en ressort pas grandi de ces illustrations, mais c'est important de se poser des questions. L'Art est aussi là pour interpeler, pour pousser les uns et les autres à arrêter de se regarder le nombril pour voir ce qui se passe autour d'eux. De ce point de vue j'encourage le lecteur potentiel à prendre le temps de s'immerger dans ces pages édifiantes !

Très recommandé !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec François Boucq pour XIII mystery

Sceneario.com : Pourquoi le choix du Colonel Amos ?
François Boucq : Le scénario était bien, le personnage intéressant graphiquement et au niveau du contenu, psychologiquement. Il est complexe et manipulateur. Il est bourré d’ambigüités, il a une apparence très froide, c’est quelqu’un qui a eu une vie émotionnelle chaotique.
Il a une profondeur et une ambigüité sur différents plans. C’est un homme qui cherche à ourdir des complots et qui est lui-même perturbé par le complot de la vie.  
Sceneario.com : A-t-il été difficile pour vous de vous approprier le personnage ?
François Boucq : Non, c’est comme faire une histoire avec un acteur, il a sa physionomie, on prend le personnage avec ses codes vestimentaires, sa morphologie, sa psychologie, on le fait jouer [...]

Lire la suite ›