PLUS BEAU QUE L'AMOUR #5 Tome 5

voir la série PLUS BEAU QUE L'AMOUR
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SAPHIRA

Genre :

Amour

Chronique sociale

Manga

Sortie :
ISBN : 9782752202451

Résumé de l'album Tome 5


Malgré le mystère qui entoure toujours autant Ryu Min, sa jeune enseignante a fini par se rendre à l’évidence : elle l’aime, extrêmement fort, et s’est jetée à l’eau, le lui disant.

Gyowoon, ayant appris de la bouche même de Ryu Min la vérité sur le fameux accident qui lui a valu la spectaculaire cicatrice qu’il a à l’épaule, a pris conscience du danger que courait sa sœur en s’amourachant de son élève : tout séduisant qu’il est, Ryu Min n’en demeure pas moins un assassin !!!

Une relation amoureuse sur des bases si fragiles peut-elle fonctionner de la meilleure manière qui soit ?
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Tome 5


C’est un aussi joli tome que les précédents l’ont été qui clôt cette série Plus beau que l’amour. Joli par le dessin qui n’aura cessé d’être très esthétique, et intriguant jusqu’au bout puisque tournant depuis le commencement autour du pot ! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous aurai parlé de ces cinq tomes que j’ai adorés, d’ailleurs. Hyeon-sook Lee est une véritable artiste. Cependant, je serai juste lorsque je vous aurai quand même avoué que j’ai été légèrement déçu par la fin. S’il est vrai que c’est le droit le plus strict de l’auteure de choisir comme elle l’entend la chute de son histoire, j’ai été frustré de n’obtenir d’elle - à propos de l’intrigue - qu’une explication un peu trop "en queue de poisson", un peu trop dans ce ton mystérieux-arrogant que véhicule le personnage central Ryu Min...

Enfin la jeune enseignante se déclare, mais son parti ne réagit pas comme on le souhaiterait... Leur histoire d’amour existe, mais elle promet de ne fonctionner que sur le mode bizarre de l’éloignement... On a en outre appris de Ryu Min qu’il est ce qu’il convient d’appeler un assassin avec préméditation, mais son destin n’en pâtit pas pour autant... Toute une histoire très réaliste trouve donc son issue dans un final où le flou narratif traduit l’hésitation. Comme si les personnages étaient devenus trop vivants, trop réalistes, aux yeux de leur créatrice et qu’elle avait dû choisir de leur crier qu’ils ne sont que des héros de papier pour que leurs aventures ne la hantent plus ! Plus beau que l’amour aura en cela été intriguant jusqu’au bout. C’est aussi ce qui aura fait sa beauté et son intérêt tout du long. Tout autant que le dessin qui a lui seul vaut de s’intéresser au travail Hyeon-sook.

Coup de cœur pour cette série !
 

Par , le

Les albums de la série PLUS BEAU QUE L'AMOUR