Pleine Lune

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Collection :

Integra

Sortie :
ISBN : 2869678924

Résumé de l'album Pleine Lune

Edouard Tolweck, fonctionnaire à la Sécurité Sociale, possède à lui tout seul les pires défauts des « beauf » . Lèche botte devant son chef, raciste, misogyne, vulgaire, ce célibataire aigri se venge à coup d’autorité mal placée derrière son petit guichet..
Son travail consiste à appeler des n° et quand il appelle le 119 –Un homme noir d’une cinquantaine d’année – il sent monter en lui ce plaisir jouissif de l’être supérieur qu’il croit être. Cet homme sera sa proie de la fin de journée.
Manque de chance, ce soir c’est la pleine lune et le sort en est jeté, on joue à qui perd gagne…
C’est Tolweck qui va être surpris !

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album Pleine Lune

Acerbe et grinçante, « Pleine Lune » est une complainte contre la bêtise quand elle rime avec méchanceté voire cruauté. Brel disait « Les bourgeois c’est comme les cochons, plus ça devient vieux, plus ça devient bête.. etc. » , Chabouté remplace les bourgeois par une autre catégorie d’individus, il décrit, il dessine, il exacerbe les expressions des visages et nos sentiments par la même occasion.
Le ton est direct, volontairement provocateur. Chabouté s’amuse à outrance avec les mots et les n&b comme dans un vrai jeu de rôle où chacun doit être plus vrai que nature. Alors ça dépasse les bornes, ça dérape, ça décape et naturellement ça fait mal !
La pleine lune agit sur le comportement paraît-il ! Bien sûr il outrepasse la réalité et tout déboule en bloc en face d’un personnage hideux, une sorte de condensé à lui seul des travers et des défauts des humains. Le cour de gueule de Chabouté est légitime.
L’album est sublime, 118 pages grand format, papier épais avec de superbes aplats. Cet album est noir et caustique et pourtant quel délice. ! Bref, l’art de la bande dessinée montre bien tous les moyens qui lui sont donnés.
En pleine révolution française, on aurait dit « Pas de quartier » . En plein 21ème siècle, on dit « bien fait pour ta g….. » .. Ca fait du bien de pouvoir remettre quelques pendules à l’heure.. alors profitez en, cet album est de ceux qui sont une vraie réussite.
Lecture inloupable pour les amateurs du genre mais à éviter absolument si vous êtes raciste, anti-pauvre, anti-jeune, anti-femme.. et spécialiste du cassoulet en conserve).

Par , le

Nos interviews liées

Christophe CHABOUTE

Sceneario.com : Que représente aujourd’hui pour vous la bande dessinée ?
Christophe CHABOUTE: Une manière de raconter … un outil ou un support a "tout" raconter avec tres peu de moyens … une bonne combinaison texte/image , le texte sert l'image et l'image sert le texte et jouer avec l'intensité des deux et de l'un vis a vis de l'autre …
Sceneario.com : Qu’est ce qui a fait qu’un jour vous avez décidé de vous lancer dans le monde du neuvième art ?
Christophe CHABOUTE: L'envie de raconter …
Sceneario.com : Vous travaillez seul, pouvez-vous nous parler de ce choix ?
Christophe CHABOUTE: Je n'ai pas envie de discuter pendant des heures sur la place d'une "virgule" ou la forme du nez d'un personnage, j'ai besoin de changer d'avis au dernier moment et l'impression de travailler "pour quelqu'un" me stresse et j'ai simplement des choses a raconter et je préfere assumer tout ça tout seul …
Sceneario [...]

Lire la suite ›