Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Terres de Légendes

Genre :

Fantasy

Légendes

Sortie :
ISBN : 2847892141

Résumé de l'album Sierra

Pixie, escroc à la petite semaine (mais aux grandes oreilles) du pays de Daïmoon, devait juste dérober un objet précieux et se retrouve « encombré » d'un jeune prince capricieux, Ael. Ce dernier est d'autant plus encombrant qu'il détient un pouvoir puissant : ses rêves se matérialisent. Les voilà maintenant dans le pays de Sierra, en compagnie de Balor, un lycanthrope, et Elvynn, une guerrière de la caste d'Elazul, rencontrés dans le pays de Somnanbulia. Ils veulent rejoindre le campement de la famille d'Elvynn pour y obtenir de l'aide, avant que Ael ne s'endorme à nouveau ...

Par Beuleu, le NC

Notre avis sur l'album Sierra

Le premier tome, aux couleurs froides, ne m'avait pas attiré du tout, voire complètement rebutée. Par contre la couverture de ce deuxième volume, aux tonalités beaucoup plus chaudes, m'a sauté aux yeux et m'a incité à le feuilleter. Il est beaucoup plus chamarré même si chaque planche possède une couleur dominante, et me fait penser aux obis (les larges ceintures des kimonos japonais) d'autant plus que le style d'Aurore est résolument manga. Elle utilise beaucoup ses couleurs douces pour enrichir son trait. Cette association m'a donc finalement attirée dans l'aventure, et je le regrette finalement pas !
Côté scénario, Mariolle nous livre une trame un peu classique dans les grandes lignes, avec une histoire de mondes parallèles, un enjeu de pouvoir dont Ael semble être la clé, mais les détails sont plus intéressants.
Le fait que Pixie passe son temps à râler et à se chamailler avec Elvynn m'amuse beaucoup, et Ael, bien content de trouver enfin l'aventure, une aventure où réalité, rêve et contes pour enfants semblent se mélanger, devient aussi attachant, pas seulement tête à claque.
L'intrigue évolue assez dans ce tome : des questions trouvent leur réponse, mais la majorité restent pour l'instant en suspens avec des réponses imprévisibles, augurant d'une suite assez dense. En tout cas, la dernière planche interpelle, ouvre grand une porte, je me demande bien ce qu'il va y avoir derrière, et j'ai passé un agréable moment en compagnie de l'équipe !!!

Par , le

Les albums de la série PIXIE

Nos interviews liées

Smoke City

SCENEARIO.COM : Bonjour Benjamin et Mathieu. Trois ans après la sortie du premier tome de Smoke City, sort le tome 2 .Qu’est ce qui a fait que cela a pris du temps pour arriver au bout de ce tome ?
Mathieu MARIOLLE : Beaucoup d’événements personnels et beaucoup de boulot. La principale raison, c’est que la Bd n’est pas l’occupation première de Benjamin. Entre designs de film, couvertures de romans, designs de jeux vidéo, il est très occupé et demandé. Malheureusement, Smoke City a pris du temps, mais on a bien pu le peaufiner. Benjamin CARRE : C’est vrai que trois ans c’est bien long quand on se place du coté des lecteurs. Un tome un pointe le bout de son nez, et puis… plus rien ? Ah si, pouf trois ans après, le tome 2 débarque comme sortit d’un vieux souvenir presque effacé ! Mais il y a un paramètre qui n’est pas pris en compte quand on présente les choses de ce point de vue : le premier tome ne s’est pas fait en vingt secondes [...]

Lire la suite ›

Mathieu Mariolle et Benjamin Carré pour Smoke City

Sceneario.com : Bonjour. Alors, vous voilà arrivés au bout d’une longue tournée de dédicaces ?
Mathieu Mariolle : Oui et c’était de très bons moments. Smoke City a été bien reçu partout et nous avons rencontré des lecteurs enthousiastes. Mais nous ne sommes pas mécontents d’avoir fini car ces séances s’ajoutent à notre travail quotidien. Cela nous éloigne aussi un peu de nos familles bien qu’une grande partie des rencontres avec le public se soit faites dans la région parisienne, donc chez nous. Sceneario.com : Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?
Mathieu Mariolle : J’avais acheté le collectif Vampires (Carabas) et j’ai pris une claque énorme en découvrant le travail de Benjamin. Il dessinait des choses que j’avais en tête [...]

Lire la suite ›