PIF, LE MAG #1 Pif, le Mag

voir la série PIF, LE MAG
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PRESSE

Genre :

Jeunesse

Presse

Revue

Sortie :

Résumé de l'album Pif, le Mag

Le personnage culte, Pif, est la vedette de cette nouvelle version du mythique Pif Gadget. Mais il a maintenant une grande préoccupation, l’écologie. Du coup, ses gadgets se veulent plutôt respectueux de l’environnement.

Au programme du premier numéro, une dizaine de BD (souvent courtes), dont la moitié inédites, et beaucoup de reportages. Citons notamment le dossier sur Tara Océan, sur l’association 30 millions d’amis ou encore l’interview de Nikos Aliagas, qui présente les secrets de The Voice.

Les gadgets : le sapin de Noël à planter soi-même, l’appli magique et le jeu de l’oie écolo.

Par Legoffe, le 13/11/2021

Notre avis sur l'album Pif, le Mag

Nous n’avions pas chroniqué la renaissance de Pif Gadget, à sa sortie en décembre 2020. Un an plus tard, ou presque, trois numéros sont parus puisqu’il s’agit d’un trimestriel. De ce point de vue, on est loin du rythme hebdomadaire qui, pourtant, faisait trépigner d’impatience les jeunes lecteurs pour avoir leur nouveau numéro !

Ayant fait partie de ces jeunes qui adoraient le magazine, j’étais partagé entre le plaisir de voir Pif à nouveau en kiosque et la crainte que le projet ne soit pas à la hauteur du monument que représente ce journal pour le public.

Alors, glop ou pas glop ? Hé bien, malheureusement, c’est plutôt pas glop. Si l’on peut saluer le message écolo, avec des reportages et des BD de sensibilisation qui ont vraiment du sens, le magazine manque de modernité et de fun. Il sent aussi beaucoup le réchauffé.

Passé la couverture, assez ringarde, et le message d’entrée en matière, on file vers la première « nouvelle aventure de Pif » car nous n’avons qu’une envie, retrouver ce personnage qui nous a manqués.
Nous voici partis pour les 8 pages de Anniv en plastoc, une histoire dans laquelle Hercule prépare l’anniversaire de Pifou. Mais Pif et son sac à dos arrivent. Notre chien est scandalisé de voir Hercule utiliser uniquement du jetable en plastique ou des produits pas écolos du tout. Il file donc au magasin bio du coin pour proposer une belle table d’anniversaire, moins impactante pour la planète.
Et ? Et voilà. L’intrigue est à peu près là dans son intégralité (j’oublie toutefois l’affaire du ticket de loterie), si l’on peut parler d’une intrigue. Ça déçoit un peu. Idem pour les dessins qui sont propres mais qui manquent d’âme.

Il n’y a ensuite plus que des BD d’une ou deux planches dans le magazine, dont quelques inédits et des rééditions (la Jungle en folie, Super Matou, Couik). En nouveautés, Pifou, ainsi que Placid et Muzo, sont repris au dessin par Clem et au scénario par Eiffel.
Là encore, les messages civiques ou écolos sont souvent très nets, mais l’humour et les histoires manquent cruellement d’attrait, alors que les dessins sont souvent maladroits.

Le reste, c’est-à-dire l’essentiel, navigue entre des articles, des jeux et beaucoup d’anecdotes ou de clins d’oeil aux anciens numéros de Pif.

Résultat, on a vraiment le sentiment devoir du neuf fait avec du vieux. Ce n’est pas la meilleure recette pour se renouveler ! Et le gadget principal, le sapin, n’aidera pas à échapper à ce sentiment car ce cadeau a déjà été largement exploité par le passé.

C’est donc une grosse déception, à la hauteur de l’attente générée par cette renaissance. Ses promoteurs n’ont su ni innover, ni faire rêver, abordant en amateurs un objet qui aurait dû faire preuve de toutes les précautions. On n’essaye pas de tailler un diamant si l’on est pas lapidaire…

Par , le

Les albums de la série PIF, LE MAG