Une histoire de Hai Long Tun

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Historique

Médiéval

Sortie :
ISBN : 9782205087239

Résumé de l'album Une histoire de Hai Long Tun

En 1600, dans la province de Guizhou, en Chine, se tient la forteresse de Hailongtun, haut lieu stratégique qui appartient au clan autonome des Yang. Les troupes de l'empereur Wanlin, de la dynastie Ming, viennent entourer les remparts, poussant les populations paysannes du canton à se réfugier entre les murs de la forteresse. Mais dorénavant, le roi Yang Yinglong est acculé, il ne peut ni s'approvisionner ni fuir par les falaises qui se trouvent à l'opposée. Commence alors un siège ponctué d’assauts qui vont progressivement affaiblir la population prisonnière…

Par Fredgri, le 23/02/2022

Notre avis sur l'album Une histoire de Hai Long Tun

Initialement, ce sont les éditions Guizhou Publishing Group, par le biais de l'agence d'illustrateurs de Pékin, Beijing Total Vision, qui ont pris contact avec Thierry Robin, afin qu'il conçoive un album relatant les derniers moments de la forteresse de Hailongtun, haut lieu touristique de la province de Guizhou. Dans les commentaires, en fin d'album, on comprend très bien que même si cette collaboration s'est bien passée, elle s'est étirée dans le temps, au gré des échanges avec les autorités, des rencontres officielles et des attentes. Toutefois, le projet est riche en évocation d'une époque révolue qui a marqué l'histoire nationale, la fin d'un ordre ancien au profit d'une politique répressive d'unification sous la dynastie Ming !

Malgré tous ces détails historiques qui se devinent derrière la rigueur documentaire du scénario, Thierry Robin a l'excellente idée de décentrer le regard sur les évènements en passant par deux narrateurs des plus étranges. Pour permettre à la montagne sur laquelle les évènements se déroulent, un corbeau observe les différents mouvements et vient lui raconter ce qu'il a vu. Et même si le récit est principalement vu du camps des Yang, l'oiseau amène immanquablement un recul, une distance assez pertinente sur le conflit, mais aussi sur ces humains qui ne peuvent régler leurs problèmes autrement que par la violence.
Le regard de l'auteur occidental apporte une nuance plus cynique, moins manichéenne qui a du surprendre le commanditaire !

Il en découle une histoire assez prenante, même si le scénario s'étiole sur une bonne grosse moitié de l'album ! On plonge dans le quotidien de cette population divisée par les privilèges des nantis et la pauvreté de ceux qui n'ont désormais plus rien, qui doit apprendre à se rationner ou tout simplement à cohabiter. On voit très bien la différence qui creuse un gouffre entre les groupes sociaux, tandis que le roi perd petit à petit les pédales.

Peut-être reste-t il encore un peu trop de distance vis à vis des personnages, de ce qui pourrait les rendre plus attachants, plus émouvants, on reste en retrait, marqué par les évènements, par la dureté de ce qui se déroule sous nos yeux, mais à part, peut-être, deux ou trois protagonistes, personne ne se distingue vraiment !

En parallèle, le dessin de Thierry Robin Vibre sur chaque planches, les cadrages sont adroits et de toute beauté. Du très très beau travail qui donne très envie de voir ses prochaines œuvres !

Un album qui ne laisse absolument pas indifférent, qui nous fait découvrir une lointaine époque troublée par de nombreux affrontements.

Vivement recommandé !

Par , le