Naissance d'un agent double

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ARENES (LES)

Genre :

Biographie

Drame

Espionnage

Historique

Sortie :
ISBN : 9782711201921

Résumé de l'album Naissance d'un agent double

1988, à Moscou. Kim Philby, qui vit dans la capitale russe, retrouve un vieil ami d'Angleterre. Il lui raconte comment il est devenu espion et agent double.
En 1930, Philby s'engage dans la lutte contre le fascisme et devient communiste. Il est alors recruté par des agents du service de renseignement russe...

Par Berthold, le 11/03/2020

Notre avis sur l'album Naissance d'un agent double

Pierre Boisserie et Christophe Gaultier nous racontent ici un pan de la vie du plus célèbre traitre de l'histoire de l'espionnage. Kim Philby a été l'un des plus grands agents doubles, il a travaillé pour les russes alors qu'il etait agent au MI6 et c'est au moment où il allait diriger ce célèbre service anglais, qu'il fut démasqué et fut exfiltré par le KGB en urgence.

Avec cet album, les auteurs s'intéressent davantage à ses débuts et à la façon dont il a commencé sa carrière. Ce récit est passionnant, il nous parle des années 30, de la montée du fascisme en Europe, de sa participation à la Guerre Civile espagnole en tant que journaliste et espion russe, puis de son entrée au MI6.
Nous découvrons aussi ses relations avec son père, espion anglais aussi, et sa mère. Philby fut aussi un homme qui aimait les femmes, qui eut de nombreuses relations. Nous le découvrons avec ses amis, dont Guy Biurgess et Anthony Blunt, deux autres espions russes.
Cet album se lit comme un excellent thriller, avec quelques rebondissements assez surprenants. Boisserie a un bon sens de l'écriture, il n'y a pas de temps mort et le rythme est soutenu.

Gaultier nous montre une autre facette de son talent. C'est efficace et simple. Le trait est agréable et va à l'essentiel. Ce style convient parfaitement à ce genre d'histoire. Le dessinateur exprime parfaitement les émotions dans le visage des personnages. Son Philby gagne en charisme et en présence. Les couleurs de Marie Galopin nous plongent dans l'atmosphère particulière de cette biographie.
Un très bon album. Boisserie et Gaultier ont su bien nous montrer comment un homme, par conviction, peut se retrouver à trahir son pays et travailler pour une puissance étrangère.
Ce récit décrit parfaitement aussi les années 30 et revient sur quelques faits marquant de cette période liés à la montée du fascisme. Le tout est bien amené et nous tient en haleine jusqu'au bout.

 

Par , le

Nos interviews liées

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›