L'ultime épopée des Terre-Neuvas

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Genre :

Fiction

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782818967072

Résumé de l'album L'ultime épopée des Terre-Neuvas

 
Son fils Kévin est parti s'installer dans le Béarn, mais François est Breton. Pour lui, son fils est donc Breton, comme lui, et son petit-fils Pèir également ! Ce qui n'est pas exactement le point de vue de Kévin pour qui les racines bretonnes sont un patrimoine qu'il a fini par délaisser, voire par vouloir se débarrasser dans le Béarn où il a fait sa vie.

Quand Pèir dépense un beau jour toutes ses économies pour se payer une mobylette dans l'objectif de faire un road-trip en Bretagne, Kévin appelle son père pour qu'il raisonne l'ado. Mais plutôt que de sermonner Pèir sur l'importance de savoir bien gérer son argent, "Papy" François décide d'accompagner Pèir pour parcourir avec lui cette Bretagne dont il est fier.

Les deux partent donc en suivant l'itinéraire que François avait suivi bien des années auparavant lors d'un séjour dont il avait tout consigné dans un carnet de voyage. Des vacances propices à se connaître un peu mieux les uns les autres...
 

Par Sylvestre, le 09/09/2019

Notre avis sur l'album L'ultime épopée des Terre-Neuvas

 
C'est à un road-trip entre excitation, nostalgie et amertume que l'on est convié dans cette bande dessinée Phare Ouest.

Laissant leur famille avec l'écho des engueulades qui n'ont pas manqué de fuser une fois de plus, un grand-père bourru et son petit-fils ravi de troquer pour un temps des parents trop stricts contre un compagnon un peu plus rock'n'roll partent en moto vers la Bretagne. Pour François le grand-père, c'est un bond dans le passé puisqu'il a déjà suivi l'itinéraire prévu quand il était jeune. Pour Pèir, le petit-fils, le programme est la découverte de la Bretagne, mais la découverte aussi de son aïeul avec qui il n'aura sans doute jamais autant parlé !

Or, la route a bien changé, depuis que François l'a jadis suivie ! Aujourd'hui, tout a changé et il est difficile de retrouver devant soi ce qu'il avait noté à l'époque dans son carnet de route ! Ce triste état de fait accompagne la remontée à la surface de non-dits familiaux qui vont resurgir et imposer à notre duo une ambiance le plus souvent assez tendue.

Très classique dans son déroulement, ce voyage réserve quelques surprises mais ne parvient pourtant pas à séduire complètement. Ses couleurs pastel et les décors minimalistes participent sans doute à cette impression de fadeur qui nous accompagne tout du long jusqu'à une fin elle aussi pas franchement extraordinaire puisque plutôt en mode happy end convenu.

Un one-shot qui donne moins qu'il en promettait... Dommage.
 

Par , le

Nos interviews liées

Stéphane Heurteau interview pour Karadec et Hyde

Sceneario.com : Bonjour, je te propose une petite réactualisation des news depuis notre dernière interview avec sceneario. A l’ époque tu travaillais sur le deuxième tome de « Winston Hoggart ».
S. Heurteau : Depuis il y a eu les deux albums de « Lautremer » chez Casterman. Quelques albums en tant que coloriste. Dont un bouquin sur l’environnement avec Jean-Blaise Djian. « Fanch Karadec » est sorti récemment chez Vagabondages et actuellement je travaille sur « Hyde » qui sortira chez Casterman.
Sceneario.com : Donc tu démarres une nouvelle série avec « Fanch Karadec ».
S. Heurteau : L’idée est de créer une série policière à caractère régional autour de la Bretagne. Je l’ai donc proposée aux éditions Vagabondages qui se sont spécialisées dans ce domaine [...]

Lire la suite ›