PETIT MIRACLE #2 Petit Miracle

voir la série PETIT MIRACLE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845657900

Résumé de l'album Petit Miracle

Enfermé depuis 14 ans à la Bastille, Denis profite de la Révolution pour assouvir sa vengeance : embobinant le pauvre docteur Guillotin, il le persuade de mettre au point sa terrible machine, prétendument pour soulager les condamnés d’une mort longue et atroce. Ce que le bon vieux philanthrope voit évidemment d’un bon œil.
Talleyrand voit clair dans les dessins de Denis et tente de le contrer, espèrant pouvoir le ramener à la raison. Mais le plus intriguant des deux n’est pas celui auquel on pense.

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Petit Miracle

J’avais hâte de retrouvé Denis et sa petite frimousse ambulante, et je dois dire que je n’ai pas été déçu !
On retrouve le trait si caractéristique de Griffo, qui reste très agréable à l’œil. Il donne à Denis des airs tantôt polisson, attendrissant, tantôt franchement cruel ou machiavélique.
Les couleurs sont également très belles, chaudes ou froides suivant les ambiances, avec notamment de très beaux jeux de lumière.
Paris est très bien dépeinte pendant cette période trouble de l’histoire qui a suivit la Révolution : le lecteur se croirait presque remonté dans le temps tellement l’ambiance est bien restituée. Mention spéciale d'ailleurs pour la Bastille ;o)
Mais par dessus tout, ce que j’ai adoré dans ce tome 2, c’est ce ton si différent du tome 1 : ambiance sycophante et méphistophélique, à la fois très drôle et grave : les années d’enfermement ont bien changé Denis, qui semblait si gentil. Pour venger son père il va se lancer dans une entreprise démoniaque.
A travers les faits historiques, Valérie Mangin a imaginé une merveille de scénario diabolique qui procure beaucoup de plaisir, une fois acquis que Denis ne reviendra pas dans le droit chemin. Sa vengeance est implacable et j’ai trouvé très amusant la genèse de la guillotine : o) (Même si à l’époque, ça devait être beaucoup moins drôle !). Le petit décapité n’oublie rien et fait montre d’une perversité certaine et d’un profond mépris pour les hommes.
Du coup, il est presque dommage que la conclusion de ses aventures, rondement menées, arrive dès le tome 2 : j’aurais bien aimé connaître Denis sous le Consulat, puis l’Empire...
Mais qui sait, peut-être Valérie Mangin a-t-elle déjà repris son stylo… : o)

Par , le

Les albums de la série PETIT MIRACLE

Nos interviews liées

Griffo et les Golden Dogs

Un entretien avec Griffo à l'occasion de la sortie de Golden Dogs
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›