PETER PAN #4 Mains Rouges

voir la série PETER PAN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Sortie :
ISBN : 2869675208

Résumé de l'album Mains Rouges

Peter revient de Londres avec la trousse à outils de M. Kendall et nanti des renseignements que celui-ci lui a fournis pour sauver Pan. Tout le peuple féerique retient son souffle, le coeur serré.
Enfin, Peter sort de la maison de Merilin : Il a retiré la balle. Epuisé mais fier du devoir accompli, Peter s'endort comme une souche. Il faut attendre maintenant.
Malheureusement, à peine a-t-il fermé les yeux que Pan commence à trembler, brûlant de fièvre.

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Mains Rouges

Sans doute mon tome préféré de la série. Il procure tellement d'émotions fortes et opposées!

Ca commence par du drame. Ouh ! Que le début de ce tome est triste ! A chaque fois, bien que je connaisse parfaitement l'histoire, je me laisse avoir. Loisel sait si bien rendre la tristesse des personnages - tant par les mots que par son dessin - et le lecteur s'y attend si peu (on a encore en tête le Peter Pan de Disney en tête, gai et énergique), que ça marche à tous les coups !

Du coup, ébranlé par une entrée si brutale en la matière, le lecteur se confond avec Peter, partage sa peine d'autant plus naturellement, souffre avec lui. Il compatit à sa douleur extrême. Personnellement, je me suis senti vraiment très mal. Je sentais des petits picotements sur les joues. Dur.
Et ainsi, brillamment amené par Loisel, le lecteur découvre pourquoi et comment Peter devint Peter Pan.

Ce tome peut donc faire office de tome charnière, puisque d'autres petites choses seront révélées. Mais je ne vous en dis pas plus, pour vous laisser les surprises.
Il marque aussi un changement certain dans le ton, avec quelques scènes ma foi assez chocs qu'on ne s'attend pas vraiment à voir dans l'histoire de Peter Pan - qu'on associe malgré tout à l'enfance.
Mais c'est aussi cela qui faire la force de cette série, ce mélange à la foi d'humour, de rêve et de cruauté parfois insoutenable.

Le personnage de Peter Pan prend également une autre dimension, déjà donc parce qu'il devient officiellement « notre » Peter Pan, mais aussi parce qu'il se détache vraiment du monde des adultes, définitivement, pourrais-je dire. Avec rage (comme son comportement vis-à-vis du Capitaine), presque avec haine.

Avec un Capitaine remonté comme une horloge, un Mouche toujours aussi mielleux, un Peter en grande forme retrouvée et conquérant, et une tribu joyeuse mais farouche : Les prochains tomes risquent donc d'être palpitants !

Par , le

Les albums de la série PETER PAN

Nos interviews liées

Régis Loisel

Sceneario.com : Quand on termine de raconter la Génèse de Peter Pan, comment se sent-on ?
Loisel : Bien! Beaucoup mieux !
C’est vrai que c’est une histoire qui a été faite sur une période de 14 ans, même si pour moi ça a durée plus longtemps que cette période. Mettre un point final, c’est une page de ma vie qui se tourne, et quand je dis ça, je me méfie parce que tous les journalistes ont pensé que je m’étais débarrassé du bébé, alors que non, pas du tout. Je n’ai quand même pas passé 14 ans de ma vie à faire quelque chose pour sur le dernier album bacler et l’expédier. C’est complètement crétin de penser ça. Mais bon, il y a plein de journalistes qui ne comprennent rien, donc c’est normal. Voici donc pour le rectificatif, sachant que dorénavent je suis plus prudent dans mes propos.
Donc, bien sur que je me sent bien, je vais pouvoir essayer de m’adonner à autre chose.

Sceneario.com: Est ce qu’il vous a été dur de faire ce dernier album?
Loisel : Dur, oui, comme les 5 autres d’ailleurs [...]

Lire la suite ›