PELOTE DANS LA FUMÉE #1 L'été / L'automne

voir la série PELOTE DANS LA FUMÉE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ACTES SUD BD

Genre :

Chronique sociale

Drame

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782330012861

Résumé de l'album L'été / L'automne

Premier volume d'un dyptique. Ces deux premières saisons croates, l’été et l’automne, content la vie affreuse, sale et méchante des enfants dans un orphelinat pendant la guerre.

Par Placido, le 05/09/2014

Notre avis sur l'album L'été / L'automne

Ce n’est pas tous les jours que nous voyons une BD parlant de la Croatie, comme ce n’est pas tous les jours non plus que nous lisons un auteur croate. Commençons dès lors par remercier l’éditeur Actes Sud BD, qui en plus d’être généralement un gage de qualité, a parfaitement compris les atouts de la mondialisation en signant des auteurs de tous horizons. L’avantage, c’est qu’on se retrouve avec des bandes-dessinées complètement nouvelles, ce Pelote dans la fumée en est un bel exemple.

Il suffit de quelques planches, les premières, pour nous séduire et nous balader. Une vraie explosion de couleur ! Miroslav Sekulic-Truja pose son décor, une ville côtière croate, en bord de mer, fourmillant de gens, d’objets, de maisons, de grues… Il y a de quoi passer un moment, à observer cette avalanche de détail. Avant de passer dans le vif du sujet : les enfants d’un orphelinat. Là, le graphisme fantaisiste (surréaliste ?) amène une ambiance faussement joyeuse, glauque, accompagnant précisément le récit, faussement joyeux et glauque également. Tout est crade, abîmé, explosé, foutu. Matériellement, à travers les rues, les maisons des quartiers pauvres, les habits dépenaillés. Et moralement aussi, à travers ces gueules pas fraîches, ratatinées par la vie, l’alcool ou même la colle à sniffer. Et en plus de ça, ils n’arrêtent pas de se mettre sur la gueule, ces enfants perdus.

On les suivra au gré de leurs errances citadines et de leurs mésaventures obligées, on s’imprégnera de l’ambiance… Dans l’ensemble assez lourde, mais on est régulièrement extirpé par quelques moments de grâce, des regards entre gamins, des petits instants de bonheurs gustatifs, trois fois rien. Mais déjà, rien que pour ces moments, ça vaut le coup.

Une réussite.

Par , le

Les albums de la série PELOTE DANS LA FUMÉE