PAVILLON NOIR #1 D'écume et de sang

voir la série PAVILLON NOIR
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Action

Aventure

Fantastique

Récit de voyage

Sortie :
ISBN : 9782302015029

Résumé de l'album D'écume et de sang

 Dark Dan est un pirate. Laconique, cynique et flegmatique, c'est son humeur maussade qui lui a valu son surnom. Chef intransigeant, il dirige ses hommes avec une poigne de fer, mais son sens de l'équité en fait un capitaine apprécié et respecté. Dark Dan possède une étrange carte à laquelle il ne comprend rien, car les indications sont rédigées dans une langue bien mystérieuse... Épaulé par la sublime Bonnie et le géant Killing Howie, il contraint Mahalia, belle esclave affranchie, à l'aider à déchiffrer le document. La carte s'avère en fait être un accès à un lieu où repose un livre légendaire, sensé fournir à son possesseur un pouvoir sur des créatures surnaturelles. Dark Dan projette alors de s'emparer du livre pour l'échanger contre l'abrogation de sa condamnation à mort. Évidemment, l'accès au livre ne sera pas aisé et sa possession encore moins : elle engendrera une malédiction dont l'équipage de Dark Dan aura bien du mal à se défaire...

Par Pek, le 15/03/2011

Notre avis sur l'album D'écume et de sang

 Pavillon Noir est loin d'être une histoire de pirates comme les autres ... C'est noir et sensuel à la fois, c'est sombre et violent, mais c'est aussi joie et tristesse ! L'histoire débute de manière bien classique au sein de la taverne "Au rat qui pète" par une superbe baston comme les histoires de pirates en fourmillent ! Deux amis, Killing Howie, un colosse noir et Bonnie, jeune femme aventureuse, sont pris à partie par une bande de truands ... Devinez qui gagnera la bataille et laissera la taverne en feu ? 

Il semble inutile de présenter encore le génial Corbeyran qui signe là un superbe scénario qui, bien que très classique au départ, tourne rapidement vers quelque chose de plus atypique. Au départ vous avez des pirates, une carte au trésors, un vaisseau, une prisonnière ... Et au fur et à mesure vous accédez à un monstre, une tribu cannibale, un vieu fou lecteur de cartes, une mystèrieuse île de pierre ensorcelée ... 

Les héros de cette épopée sont des plus attachants car, au delà de leur aspect purement classique, on leur découvre un caractère d'adolescents en vadrouille. Les répliques sont piquées d'humour et de jeux de mots, les situations savent être burlesques voires grotesques et nos amis ne cessent de se chamailler pour un oui ou pour un non. Sans aucune conscience des dangers qu'ils affrontent ils sont prêts à mourrir pour leur capitaine Dark Dan. Celui ci est certainement la personnalité la plus étrange et la plus intéressante de l'équipe. A la fois sombre, cruel et sans scrupule il est aussi juste, droit, et tient à l'honneur ... Ce sera LE personnage à suivre de près ...

En ce qui concerne le dessin, Bingono nous régale de son trait pointilleux et piquant de réalisme. Les scènes sont splendides qu'elles soient marines, cotières, d'action ou brumeuses. On ressent un véritable travail de recherche dans ces planches et on ressent une véritable ambiance "de pirates" ... Les effets lumineux sont du plus bel apparat et on ne peut relever aucune faute de proportions... Vraiment du très bon travail !

En bref une BD à ne pas laisser filer et à lire de toute urgence : Le renouveau d'un genre ! 

Par , le

Les albums de la série PAVILLON NOIR

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›