PAROLES DE PARLOIRS

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

DELCOURT

Collection :

Encrages

Sortie :
ISBN : 2847893091

Résumé de l'album PAROLES DE PARLOIRS

22 histoires distinctes les unes des autres mais avec pour point commun d'être des témoignages de ceux qui sont restés de l'autre côté de la porte et qui plus ou moins régulièrement viennent voir leurs enfants, amis, maris, frères, pères... qui eux sont en prison.
Juste une demi heure, derrière un petit muret sans avoir le droit de se toucher, s'embrasser... voilà ce qu'est un parloir.
C'est 22 témoignages de femmes, d'enfants ou de parents qui ne font que raconter ce que eux vivent et ressentent.

Les dessinateurs :
Guérineau
Troub's
Edith
Espé
Juillard
Lemaire
Larcenet
Sternis
Lejonc
Duprat
Murat
Joub
Bodin
Mézieres
Notamy
Balez
Davodeau
Fournier
Andréas
Cornette
Hyuna
Moreno

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album PAROLES DE PARLOIRS

J'avais particulièrement aimé les deux premiers volumes du même genre (Paroles de taulards et Paroles de Taules) et ce 3° volet de la vie des prisons, vu cette fois-ci par les personnes qui sont restées à l'extérieur poursuit et donne un nouvel apperçu de la difficulté de cette situation. Ce type de BD reportage, témoignage, journalistique ou documentaire (peu importe le nom qu'on lui donne) n'a pas pour but d'essayer d'apitoyer le lecteur, mais au contraire de lui donner une autre vision de ce qu'il pense connaître. Une fois de plus voilà une mission réussie par Corbeyran. Alors sans hésiter, que vous ayez lu ou non les premiers volets, vous pouvez acheter cette BD qui est pour moi une vraie réussite de BD journalistique.

Par , le

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›